[Jurançon (64)] Présentation du squat du « Nid béarnais »

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1306834526.jpg

Salut à tou(te)s !

Dans les coteaux de Jurançon, près de Pau (Pyrénées-Atlantiques), un nouveau squat est ouvert dans les locaux de l’ancien hôpital pour enfants du « Nid  béarnais ». Ces locaux appartenant à la Croix-Rouge sont vides depuis 2007. Comme beaucoup de lieux laissés à l’abandon, il a été pillé.

Nous occupons ces locaux depuis maintenant environ deux mois et nous avons fait (et continuons de faire) tout notre possible pour rendre cet endroit le plus chaleureux et accueillant possible. Tout ça avec les moyens du bord ; un peu de récup’, pas mal d’huile de coude et énormément de solidarité.

En tout cas, la solidarité, ce n’est pas ça qui étouffe Valérie Irigarray, la directrice par intérim du tout nouveau Nid béarnais et qui lors de l’audience du mardi 11 décembre à demandé tout simplement notre expulsion IMMÉDIATE et 1000 euros de dédommagement pour des dégâts que nous aurions soi-disant occasionnés. Bel exemple d’humanité pour une association comme la Croix-Rouge qui se veut pourtant porteur de valeurs bien loin de celles que reflètent le comportement de Valérie Irrigaray qui veut nous jeter à la rue en plein hiver avec 1000 euros à payer en guise de cadeau de Noël !

Nous sommes squatteurs de longue date pour certains, travailleurs précaires, artistes en pénurie de locaux, acteurs de la vie associative pour d’autres… Bref, nous venons tous d’horizons divers et ce qui nous réunit c’est ce lieu et surtout ce qu’il représente : une alternative à la vie telle qu’on nous l’impose !

En plus d’avoir un toit sur nos têtes, cet endroit nous apporte un espace où nous pouvons créer, échanger et se rencontrer … on ne se retrouve pas dans les structures qu’on nous propose. Partant de ce constat, le Nid béarnais est pour nous la possibilité de prendre nos vies en main et de mettre la main à la patte concrètement plutot que d’espérer un hypothétique changement du quotidien.

Nous vous invitons à venir nous rencontrer et pourquoi pas rajouter votre grain de sel !

Samedi 15 décembre : • Repas chaud pour tou(te)s • Vidéoprojection commentée par un jeune berger sur son voyage en Papouasie • Dans la soirée, concert avec Varlin (anarchopunk-Euskadi), Khadafi’s Brothers (idem), Andoll (vielle à roue électro) … et pour les plus curieux une visite guidée de nos locaux (et ouais, il faut un guide tellement qu’c’est grand !)

Fais tourner l’info
À bientôt !

P.-S. : pour venir : Du pont d’Espagne, dans le sens Pau-Jurançon, prendre la 1re à droite après le pont. Passer devant le Lidl, continuer tout droit jusqu’au rd-point de la rocade. Au rd-point, prendre à gauche direction Oloron. Tout droit jusqu’au prochain rd-point. Au rd-point prendre à droite vers le domaine de Souch (chemin Beauvallon). Ça grimpe et c’est la grille dans le 5e virage en épingle.

Ciao !

Liste francophone de diffusion d’infos relatives aux squats, 13 décembre 2012


Jurançon : le « Nid Béarnais » veut déloger les squatteurs

Tribunal d’Instance Jérôme Bedel, un original qui fait la route avec son cheval, a mis pied à terre au 1er novembre dans les locaux désaffectés du « Nid Béarnais » sur les coteaux de Jurançon. Las ! La Croix-Rouge, propriétaire du bien immobilier en vente depuis cinq ans, qui avait toléré, en concertation, cette occupation jusqu’au 22 novembre, a lancé une procédure d’urgence pour virer le squatter qui n’est plus disposé avec ses compagnons à quitter cet asile.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/12/0217.jpg

Jérôme Bedel sur son cheval.

Le tribunal d’instance, saisi en référé, se prononcera le 15 janvier prochain. Près d’une dizaine de militants du mouvement « Libertat » qui séjournent dans l’ancien établissement sanitaire pour enfants handicapés, étaient présents à l’audience.

L’hiver sera show

Pour la Croix Rouge qui réclame une ordonnance d’expulsion, d’autant qu’aucune assurance ne couvre les sans-abri, Me Astrid Danguy a dénoncé « une voie de fait » commise par le cavalier et sa troupe qui ont investi « sans droit, ni titre », la villa qui servait hier de logement de fonction au directeur du « Nid Béarnais ». L’homme au destrier sans écurie aurait même apposé son nom sur la boîte à lettres. Histoire d’y mettre son grain de selle !

« C’est un acte politique pour revendiquer le droit au logement, surtout à l’approche de l’hiver » a répliqué le bâtonnier Jean-François Blanco qui estime qu’au lieu d’en faire une opération de promotion immobilière, « la Croix-Rouge, pour être en accord avec ses statuts, devrait plutôt affecter ce lieu au logement social ».

L’avocat a demandé l’annulation de l’assignation du 3 décembre, en ce qu’elle ne mentionne pas l’identité du président de la Croix-Rouge, mais, en substitution, celle de la directrice du « Nid Béarnais ». Le conseil des démunis, proposant de surseoir à statuer, a posé une question prioritaire de constitutionnalité devant le parquet pour alerter la Cour suprême. Afin de savoir si le droit à la propriété doit prévaloir sur le droit au logement.

Le délibéré tombe à la mi-janvier. Ça sera plus dur de saper pour l’hiver les intrus !

Leur presse (larepubliquedespyrenees.fr, 12 décembre 2012)

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme, Luttes du logement and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to [Jurançon (64)] Présentation du squat du « Nid béarnais »

  1. Flo says:

    Jérome BEDEL, l’homme à cheval, n’habite désormais plus avec nous depuis une quinzaine de jours maintenant.
    De trop fortes divergences creusaient de jour en jour le fossé qui séparait Jérome du reste du collectif.
    L’aventure continue….

Comments are closed.