[Grenoble] Expulsion du squat du Great-A ce matin du mercredi 12 décembre

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1306834526.jpg

Ce matin, sur le coup des 7 heures, le squat du 114 rue d’Alembert : le Great-A a été expulsé. Il était ouvert depuis plusieurs mois. Plein de flics, des gens sur le toit, des charges, une barricade et des gens en soutien. Un texte a été collé et distribué sur l’agglo dès l’opération de police :

Mardi 11/12 : la fiction : en « lutte contre la pauvreté », le gouvernement annonce la hausse de 10% du RSA sur 5 ans, l’ouverture de 8000 places d’hébergement (pour SDF, expulsés, demandeurs d’asile), envisage de créer une « sécurité socialé » du logement et demande à EDF de ne plus couper le courant à celles et ceux qui ne payent plus les factures.

Mercredi 12/12 : la réalité : le lendemain, à Grenoble (ville socialiste), il fait -5 degré. Le préfet du gouvernement socialiste expulse le « Great-A » (un lieu d’activité et d’habitation squatté au 114 rue d’Alembert). Les robocops en action, dix personnes à la rue et un lieu magique qui ferme ses portes. « Brise glace » à Grenoble, Roms à St Martin le Vinoux, demandeurs d’asile à Fontaine… combien d’expulsion de squats dans l’agglo en 2012 ?

La seule manière que le pouvoir connaît de traiter les pauvres qui s’auto-organisent c’est : la répression. Puis les services sociaux misérables et culpabilisateurs, assistantes sociales, RSA et hébergement d’urgence.

OUBLIONS LA FICTION, PRENONS NOS AFFAIRES EN MAIN, ON VEUT VIVRE, PAS SURVIVRE !

Indymedia Grenoble, 13 décembre 2012

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme, Luttes du logement and tagged , . Bookmark the permalink.