[Les Ulis niquent la police] « Une attaque sans mobile apparent »

Essonne. Jets de pierres contre le commissariat des Ulis

Vers 1 heure du matin, samedi, une quinzaine de personnes ont lancé des pierres sur la façade du commissariat des Ulis. Des vitres du bâtiment ont été brisées ainsi que celles d’un véhicule de police.

Une attaque sans mobile apparent pour les enquêteurs, puisque aucun incident ne s’était produit ni dans la journée ni dans la soirée de vendredi. Il n’y avait pas non plus de garde à vue en court dans les locaux. Les dégradations n’ont pas fait de blessé.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (LeParisien.fr, 18 novembre 2012)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , . Bookmark the permalink.