[Révolution tunisienne] Sit-in à El Omrane (Sidi Bouzid) – 2

Sidi Bouzid : Affrontements entre les forces de l’ordre et la population de la localité de « Omrane »

La localité d’Omrane relevant de la délégation de Menzel Bouzaïene a été, ces dernières minutes, le théâtre d’affrontements très virulents entre la population et les forces de l’ordre. Ces dernières ont eu recours aux grenades de gaz lacrymogène et aux tirs de balles en caoutchouc, pour disperser les manifestants.

C’est ce qui nous a été affirmé par Lazher Akremi porte parole du front du 17 décembre au cours d’une communication téléphonique avec Tunisie Numérique.

Ces affrontements font suite à la séquestration par des jeunes de la localité, en protestation contre la précarité de leurs situations, de l’arbitre de Football, Mohamed Hassana et de son staff, depuis la matinée du 27 septembre.

Publié par des ennemis de la révolution (Tunisie Numérique, 27 septembre 2012)


L’arbitre pris en otage à Sidi Bouzid libéré

L’arbitre de football, Mohamed Ben Hassana, ses deux adjoints, Amor Znaïdi et Borhane Ben Halima, ainsi que le quatrième arbitre, Slim Turki devant officier la rencontre de football EGS Gafsa/AS Marsa, mercredi à Gafsa, ont été libérés par leurs ravisseurs. Ils avaient été pris en otage par un groupe de protestataires, dans la localité d’El Omrane de la délégation de Menzel Bouzayane (Gouvernorat de Sidi Bouzid).

Le président de la Fédération tunisienne de football, Wadii El Jéri, a confirmé, dans une déclaration à l’agence TAP, la nouvelle de la libération des quatre arbitres. Il a indiqué avoir contacté par téléphone le quatuor qui est en bonne santé et qu’ils avaient quitté la localité d’El Omrane, sous la protection des agents de la sécurité.

Évoquant les circonstances de leur libération, il a indiqué que « l’opération était purement sécuritaire », ajoutant qu’il se trouve, actuellement, dans la ville de Sfax attendant l’arrivée des arbitres. Par ailleurs et à la suite de cette prise d’otage, la première vice-présidente de l’Assemblée nationale constituante, Meherzia Labidi, avait reçu, jeudi après- midi, au siège de l’Assemblée, un groupe d’arbitres de football, en présence des deux élus, Habib Berribech et Mehdi Ben Gharbia.

Publié par des ennemis de la révolution (DirectInfo, 27 septembre 2012)


Des arbitres séquestrés… Des revendications farfelues !

Depuis hier, mercredi 26 septembre, un staff arbitral, composé de quatre personnes est en train de vivre l’enfer. Séquestrés par des sit-inneurs de la localité de Omrane de  la délégation  de Menzel Bouzaiene (gouvernorat de Sidi Bouzid), ces quatre arbitres sont toujours entre les mains de leurs « ravisseurs » au grand dam de leurs familles, mortes d’inquiétudes.

Ces arbitres étaient en route pour Gafsa pour arbitrer un match de football. Un simple match sans enjeu, mais qui s’est transformé en une véritable course aux négociations.

Mais que demandent au juste, ceux qui tiennent en otage quatre innocents ? Des revendications pour le moins obscures quand on sait que la principale demande des protestataires, est la libération de 12 sit-inneurs arrêtés la veille. Des sit-inneurs arrêtés suite à des troubles et à des violences.

Revendiquer par la force, voilà ce qu’est devenu ce pays ! Il ne reste plus qu’à libérer tous les criminels…

Car la nuance est de taille entre revendiquer l’emploi ou le développement et prendre en otage des personnes pour parvenir à ses fins.

Publié par des ennemis de la révolution (Espace Manager, 27 septembre 2012)


Trois arbitres en otages depuis mercredi dans la délégation de Menzel Bouzaiene

Un trio arbitral a été pris en otage depuis le mercredi 26 septembre à la localité d’El Omrane relevant de la délégation de Menzel Bouzaiene, par des sit-inneurs.

Les arbitres ont été séquestrés alors qu’ils étaient en route pour Gafsa pour arbitrer le match de la 29e journée opposant EGS Gafsa à AS Marsa, un match qui a finalement été reporté par la force des choses.

En contrepartie de leur libération, les sit-inneurs exigent à ce que « toutes leurs revendications » comme notamment la libération des 12 sit-inneurs arrêtés dans la journée du mercredi soient entendues.

De leur côté, les arbitres ont menacé d’observer un sit-in ce jeudi 27 septembre devant le siège de l’Assemblée nationale constituante, au cas où leurs collègues ne soient pas aussitôt libérés.

Depuis ce matin, la Fédération Tunisienne de Football et le ministère de la Jeunesse et des Sports s’activaient pour tenter de trouver une solution.

Publié par des ennemis de la révolution (Tunivisions, 27 septembre 2012)


Sidi Bouzid : Arrestation de 13 personnes suite au blocage d’une route dans la localité d’El Omrane

Quelque 13 personnes ont été arrêtées mercredi dans la localité d’El Omrane relevant de la délégation de Menzel Bouzayane (gouvernorat de Sidi Bouzid), à la suite d’un mouvement de protestation observé depuis deux semaines, par les habitants de la région, réclamant des solutions aux problèmes de développement et de l’emploi et la création de zones irriguées et industrielles.

Un responsable sécuritaire a affirmé au correspondant de la TAP à Sidi Bouzid, que l’arrestation est survenue suite à des plaintes déposées par des habitants à cause du blocage de la route N14 reliant Gafsa à Sfax.

Selon la même source, des armes blanches et des gourdins ont été saisis chez les personnes arrêtées.

Ces arrestations ont suscité davantage de protestations et les sit-inneurs ont poursuivi le blocage de la route nationale Numéro 14 et interdit la circulation des camions et des véhicules administratifs.

Publié par des ennemis de la révolution (Babnet, 26 septembre 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites, La révolution tunisienne and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.