[« Antiterrorisme »] La méthode italienne (10)

Italie : arrestation des auteurs présumés d’un attentat contre un industriel

ROME – Deux hommes, soupçonnés d’avoir commis un attentat en mai dernier contre le Pdg d’Ansaldo Nucleare, une filiale du géant public italien Finmeccanica, le blessant aux jambes, ont été arrêtés vendredi, a indiqué le justice italienne.

Les deux hommes, Alfredo Cospito et Nicola Gay, font partie des circuits anarchistes et insurrectionnels de la Fédération anarchiste informelle, la FAI, qui avait revendiqué cet attentat, indique un communiqué du parquet de Gênes, la ville portuaire du nord-ouest de l’Italie où s’est produit l’attentat.

Ils sont accusés d’attentat avec finalité de terrorisme, blessures graves et vol, selon la même source.

Le 7 mai à Gênes, Roberto Adinolfi, patron d’Ansaldo Nucleare, une filiale de Finmeccanica qui produit des réacteurs nucléaires, sortait de son domicile quand un agresseur avait tiré un coup de feu qui l’avait atteint au mollet. L’individu avait ensuite pris la fuite à bord d’une moto conduite par un complice.

La FAI avait expliqué avoir voulu dénoncé le rôle de l’entreprise dans le secteur nucléaire et venger des anarchistes emprisonnés en Grèce.

Alfredo Cospito et Nicola Gay habitent à Turin et font déjà l’objet d’une enquête pour terrorisme du parquet de Pérouse, dans le centre de l’Italie.

Ils ont été identifiés grâce à des images vidéo d’une caméra placée non loin du lieu où le scooter utilisé pour l’attentat a été retrouvé abandonné.

Le procureur de Gênes, Michele Di Lecce, a précisé devant la presse que les deux hommes ont été arrêtés car les écoutes téléphoniques ont fait comprendre qu’il y avait un danger de fuite.

Selon Nicola Piacente, un autre magistrat du parquet de Gênes, la mouvance anarchiste avait dans son collimateur Roberto Adinolfi déjà depuis 2009.

Le chef du gouvernement Mario Monti et la ministre de l’Intérieur Annamaria Cancellieri se sont immédiatement félicités de ces arrestations.

Presse terroriste (Agence Faut Payer, 14 septembre 2012)

This entry was posted in Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , , . Bookmark the permalink.