[Copwatch] Appel à lutter contre le mouvement de révolte en cours dans la police

Rappel des faits : Le samedi 21 avril 2011, un homme été abattu par la police nationale à Noisy-le-Sec. Selon la police, cet homme fut tué par le fonctionnaire dans une situation de légitime défense, le policier clamant qu’il était en situation de danger.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336054719.jpg

Le mercredi 25 avril 2011, ce même policier, fut mis en examen pour homicide volontaire par le tribunal de Bobigny puis suspendu de ses fonctions. Suite à de faux témoignages, l’autopsie révela que la mort de cet homme fut causée par une balle tirée dans le dos et non en état de légitime défense. Un témoin présent sur les lieux indiqua qu’il s’agissait d’une course poursuite et non d’un face à face.

Suite à cet évènement, un vaste mouvement de fronde au sein des commissariats du 93 puis de France et des manifestations sauvages se mirent en place pour contester la mise en examen de leur collègue Damien. Certaines revendications particulièrement violentes comme la présomption de légitime défense, un véritable permis de tuer, a été mis au tableau des revendications.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336053746.jpg

Photo extraite du groupe-rassemblement a la DTSP 93 de policiers en colère

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336053763.jpg

Photo extraite du groupe

Mais voilà Copwatch Nord-idf ne compte pas laisser prendre un mouvement contestataire au sein de la police nationale qui plus est néfaste pour la population.

Comme nous le faisons depuis ces dernières années, nous nous sommes specialisés dans la surveillance des résaux sociaux. Depuis une semaine nous sommes entrés sur un groupe intitulé « Tous ensemble pour défendre le métier de policier ».

Quatre flics ont été identifiés comme administrateurs et meneurs : Jean-Michel Hanquiez ; Ludovic Schweitzer ; Mickaël Dequin (fan de Thierry Mariani et Éric Zemmour) ; Julien Mourat.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336053830.jpg

Quelques flics contestataires…

D’un point de vue technique, 430 policiers des BAC du 93, de Besançon, de Marseille, Neuilly-sur-Marne, Courbevoie, des brigades canines, des différentes DDSP, ont d’ores et déjà été mis dans nos archives. Un jeu d’enfant surtout lorsque ceux-ci s’identifient eux-mêmes.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336054095.jpg

Les flics s'identifient eux-mêmes

Ce groupe qui se dit apolitique comprend actuellement 9500 membres et constitue visiblement le fer de lance du mouvement en matière de communication. On y apprend une multitude de choses comme la création de groupes de travail sur la légitime défense, les négociations avec les préfectures ou encore dates de rassemblements et de manifestations sauvages.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336054269.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336054298.jpg

Revendications et réunions

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336054401.jpg

Au passage, la personne assassinée est qualifiée d'enculé.

Ce mouvement est en réalité un mouvement de répression dont le seul but est de renforcer le pouvoir des flics afin de mater toute forme de contestation populaire. Nous constatons avec stupeur que les méthodes utilisés par la police nationale à savoir groupe de travail, manifestations sauvages, assemblées generales sont les mêmes méthodes que nous utilisons lors de nos contestations sociales et que cette police réprime allègrement avec joie et allégresse à coups de lacrymo, de tonfa et de flashball. Ce mouvement n’a rien de spontané, ni apolitique, ni social, il n’est juste qu’un mouvement mis en place par une droite dure « en perdition » et qui est prête à tout afin de renforcer les pouvoirs d’une police corrompue, violente et mafieuse avant de céder sa place.

Par respect pour toutes les personnes assassinées par les forces de sécurité françaises, Copwatch Nord-idf lance un appel à noyauter ce mouvement et ce groupe. Notre capacité de frappe n’est pas illimitée ni surnaturelle. Nous comptons sur vous tous, victimes ou non de la police nationale à enrayer par tous les moyens cette contestation qui vise à nous détruire un peu plus.

Seule la lutte paye.

Policiers, nous vous identifierons tous un à un.
Nous serons redoutables.
Que la peur change de camp.

Copwatch Nord Paris Ile-de-France, 2 mai 2012

This entry was posted in Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to [Copwatch] Appel à lutter contre le mouvement de révolte en cours dans la police

  1. 01010101 says:

    homicide volontr ;

    geju de bon sens, l’hémmoraj va peut-être enf1 stop 100n de jeunes tués/ans, les nazis ont ét jug, qlqe soit l’acte qi lui est reproché 1 prévnu doit être jug !! qd la poliSS tue l ne fait pas justice

Comments are closed.