[La révolution se fait aussi en talons] « Comment est-ce que vous vous sentiriez si on vous pressait les couilles ? »

Ouganda : manifestation en soutien-gorge contre l’agression d’une opposante

Six opposantes politiques ougandaises ont été brièvement détenues lundi à Kampala, après avoir manifesté en soutien-gorge pour protester contre l’agression sexuelle par la police d’une collègue.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335216391.jpg

Une douzaine de femmes ont manifesté en direction du principal poste de police de la capitale, pour exprimer leur colère contre le traitement policier réservé la semaine dernière à une importante responsable de l’opposition qu’un agent de police avait tenté d’attraper par les seins pour l’arrêter.

« Comment est-ce que vous vous sentiriez si on vous pressait les couilles ? » interrogeaient notamment, sur des pancartes, les manifestantes, dont certaines avaient retiré leur chemise en signe de protestation.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335216650.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335225058.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335216664.jpg

« Nous avons voulu montrer que nous ne tolèrerions pas ce comportement », a expliqué à l’AFP l’organisatrice de la manifestation, Barbara Allimadi.

« Nous voulions demander à la police si elle est là pour faire son travail ou pour pincer les seins », a-t-elle ajouté, précisant que les six personnes arrêtées avaient été depuis libérées.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1335216320.png

Vendredi, la télévision ougandaise avait diffusé des images montrant la police saisir par un sein l’une des responsables du Forum pour le changement démocratique, Ingrid Turinawe, pour la faire sortir de sa voiture et l’arrêter, lors d’une tentative de manifestation de l’opposition.

Le chef du Forum pour le changement démocratique, Kizza Besigye, avait pris il y a un an la tête de manifestations d’opposition contre la vie chère. Il a depuis été lui-même régulièrement arrêté puis libéré au cours de manifestations.

Leur presse (Agence Faut Payer, 23 avril 2012)


(…) Ingrid Turinawe est l’une des organisatrices des manifestations « Walk To Work »  lancées en 2011 pour dénoncer la hausse du coût de la vie et notamment du prix du pétrole. Des marches qui ont été sévèrement réprimées par la police. (…)

Leur presse (observers.france24.com, 23 avril 2012)

This entry was posted in Luttes féministes, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , . Bookmark the permalink.