[Nice] Les pandores travaillent au Carnaval alternatif

Carnaval alternatif à Nice

Dimanche 26 février 2012 a eu lieu le carnaval indépendant de Nice.

La fête se passait très bien, pas d’œufs ni de farine sur les passants. Lors du passage place du Pin, quelqu’un a bombé d’un peu de peinture une caméra de surveillance, la réponse complètement disproportionnée des policiers est venue plus d’une heure après, place Garibaldi : des policiers en civil et en tenue de combat ont foncé dans la foule pour arrêter quelqu’un en qui ils avaient cru reconnaître celui qui avait barbouillé la caméra.

Les gens présents ont essayé de les empêcher de le violenter et de le trainer pour l’embarquer.

Les policiers ont frappé quiconque essayait de s’interposer, maintenant à terre quiconque avait essayé de s’en mêler.

Des scènes délirantes de jeunes filles trainées par terre, de garçons trainés, jetés dans des voitures et finis à l’intérieur à coups de pieds.

Dans la foule, les familles inquiètes pour les enfants, les badauds assis sur les bancs, qui se régalaient de la fête, ne comprenaient pas ce qui se passait sur cette place devenue tout à coup un enfer, sous le regard de Sainte Précaire qui trônait au beau milieu, très seule, et qui finira brûlée.

Le public conspuait les policiers qui n’en avaient que faire et répondaient vulgairement à toute personne qui les incitait au calme.

Un père et ses deux enfants âgés de 4 et 7 ans ont reçu des gaz lacrymogènes et sont rentrés traumatisés.

Peu importe qu’il y ait eu des enfants ou des personnes âgées.

Le combat devait continuer : sept personnes ont été embarquées au commissariat d’Auvare.

Leurs amis, inquiets, sur conseil de l’avocat, sont allés à Auvare demander de leurs nouvelles. Ils se sont trouvés à leur tour arrosés de lacrymogènes.

Les personnes arrêtées sont toutes sorties à ce jour d’Auvare, et sont convoquées au TGI pour jugement les 19 avril pour certains, le 11 septembre pour les autres.

Motifs d’inculpation : injures à forces de l’ordre en exercice, rébellion, violence, incitation à l’émeute pour avoir crié « Liberté !»

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1330617857.png

Film sur les violences policières

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1330617740.png

Film retraçant l'ensemble de la journée

Infozone, 1er mars 2012.

This entry was posted in Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , . Bookmark the permalink.