[ZAD] Le PS visé symboliquement à Toulouse

Toulouse : Le PS visé symboliquement

La fédération socialiste de Haute-Garonne a été saccagée.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1318408242.jpg

« Non à l’aéroport Notre-Dame des Landes ». C’est l’un des tags découverts hier matin sur les murs du siège de la fédération socialiste de la Haute-Garonne. Dans la nuit de lundi à mardi, l’entrée donnant sur la rue Lancefoc a été forcée et des salles ont été vandalisées. L’essentiel des inscriptions fait référence au projet d’aéroport qui doit voir le jour en 2017 en Loire-Atlantique, à 40 km de Nantes. Et certaines sont signées ZAD, pour Zone à Défendre, un groupe de militants anarchistes qui vivent sur le territoire du futur aéroport.

La caravane des primaires visée

« Je ne vois pas le rapport entre Toulouse et l’aéroport de Notre-Dame des Landes. Les lieux de vie politique et de démocratie doivent rester des sanctuaires », dénonce Sébastien Denard, patron de la fédération départementale du PS qui a déposé plainte. C’est en tout cas le symbole qui est visé. En août, la caravane des primaires avait déjà fait l’objet d’une attaque similaire à Nantes. En ligne de mire, les élus socialistes locaux favorables au projet d’aéroport dont la concession a été attribuée au groupe Vinci. Ce dernier a aussi été visé fin septembre par un sabotage de deux de ses parkings en Suisse où on pouvait lire « la ZAD est partout ».

Leur presse (Béatrice Colin, 20 Minutes), 12 octobre 2011.

 

Toulouse : La fédération du Parti socialiste de Haute-Garonne saccagée

Un commando est entré par effraction dans la nuit de lundi à mardi à la fédération PS de Haute-Garonne. Les locaux ont été recouverts de peinture et de slogans.

Les locaux de la fédération du Parti socialiste de Haute-Garonne, située rue Lejeune à Toulouse, ont été saccagés dans la nuit de lundi à mardi. Un commando non-identifié est entré par effraction au niveau de la grille d’entrée. Les vandales ont maculé de peinture le hall, la salle du bar ainsi que la grande salle où trône le portrait de Jean Jaurès. Des billes de peinture de couleur orange, rouge et noire ont été projetées sur les murs, au plafond et au sol. Des slogans ont été inscrits à la bombe et au pochoir. Ils font référence au second aéroport de l’agglomération nantaise, annoncé en 2017 à Notre-Dame-des-Landes, qui déchaîne les passions en Loire-Atlantique. « Non à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes » ; « Vinci + PS = mort » ; « La ZAD vous dit merde » ; « La ZAD vous nique » etc. étaient inscrits sur les murs du PS de Haute-Garonne. La ZAD, c’est la Zone d’aménagement différée, une réserve foncière de 1225 hectares à vocation aéroportuaire située au nord-ouest de Nantes. Depuis trente ans, les habitants de la ZAD se battent contre l’implantation d’un nouvel aéroport, que défendent les élus socialistes locaux. Confié à Vinci, le projet est passé à la vitesse supérieure au cours des dernières semaines et des groupes d’opposants se sont radicalisés. Après avoir attaqué la caravane PS des primaires citoyennes l’été dernier à Nantes, certains auraient décidé d’opérer sur l’ensemble du territoire.

À Toulouse, les responsables socialistes ne comprennent pas : « Nous n’avons pas été sollicités sur cette question ou pris position. Y a-t-il un lien avec l’attaque de la caravane des primaires ? On ne sait pas » s’interroge la secrétaire fédérale adjointe, Nadia Pellefigue. Rien n’a été dérobé et la salle des scellés, qui contient les listes d’émargement ainsi que le matériel électoral des primaires citoyennes, n’a pas été fracturée. La fédération du Parti socialiste a décidé de déposer plainte. « Les lieux de vie politique et de démocratie doivent rester des sanctuaires, d’autant plus lorsqu’ils sont ouverts au public comme c’est le cas de la salle Jean-Jaurès. La fédération regrette que cet événement se soit produit à quelques jours du second tour des primaires et reste mobilisée pour le scrutin de dimanche. » Sébastien Denard, le premier secrétaire fédéral, envisage de renforcer les mesures de sécurité autour de la fédération, qui jusqu’ici ne disposait pas de système d’alarme.

« Pas nos méthodes »

L’ACIPA (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes) est la principale association d’opposants au nouvel aéroport. Elle regroupe 3500 adhérents. Son porte-parole, Julien Durand, condamne le saccage des locaux du PS en Haute-Garonne mais ne se dit « qu’à moitié surpris ». Selon lui, les relations entre les opposants à l’aéroport, les élus PS de Loire-Atlantique et Vinci, le concessionnaire, sont devenues très difficiles : « Sur le terrain, c’est bouillant. La tension policière est extrême et quand on jette de l’huile sur le feu, il ne faut pas s’étonner. Ce ne sont pas les méthodes de l’Acipa, qui agit à visage découvert. Mais des groupes plus radicaux sont installés sur la zone. »

Leur presse (Sébastien Marti, La Dépêche), 12 octobre 2011.

 

Toulouse : le siège du PS tagué d’insultes et de slogans hostiles

Après Agen ce week-end c’est le siège du PS à Toulouse qui a été vandalisé. La Fédération PS de Haute-Garonne a porté plainte.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1318396506.jpg

Des tags d’insultes et dénonçant la construction d’un nouvel aéroport près de Nantes ont été découverts mardi matin au siège du PS à Toulouse.

La porte d’entrée du local toulousain du PS a été forcée et des dizaines de tags ont été peints sur les murs, les portes, au sol et même au plafond de la salle Jean-Jaurès, où se déroulent les conseils fédéraux et les soirées électorales, comme dimanche lors du 1er tour de la primaire.

Le chef de file des socialistes de Haute-Garonne s’est dit « indigné, révolté par la violence de l’acte ».

« Parti socialiste pourri » ou « Vinci PS complices, aéroport Notre-Dame-des-Landes », pouvait-on lire sur les murs.

Le futur aéroport de Nantes, projet porté par des élus PS, doit être construit par le groupe Vinci à 30 km au nord de Nantes. Il est contesté par plusieurs collectifs. Le 22 août à Nantes, le PS avait déjà été visé par des opposants quand la caravane de la primaire avait été vandalisée.

La Fédération PS de la Haute-Garonne a porté plainte et demandé que « les responsables de cet acte gratuit et lâche soient condamnés, et que les réparations ne restent pas à la charge de la Fédération et donc de ses militant-e-s ». Une enquête de police est en cours.

Les intrus n’ont pas pénétré dans les bureaux administratifs, où se trouvent les listes électorales, a rassuré le premier secrétaire fédéral, Sébastien Denard.

« Les lieux de vie politique et de démocratie doivent rester des sanctuaires », a ajouté un communiqué du PS, qui regrette que ces dégradations interviennent juste avant le second tour de la primaire, dimanche.

Ce week-end, c’est le siège du PS à Agen qui avait été visité, durant la nuit de vendredi à samedi. Le ou les voleurs ne sont repartis qu’avec deux bouteilles de vin et les quelques euros traînant dans le fond de caisse. Aucune autre dégradation ni quelconque inscription n’avaient été constatées.

Leur presse (Sud-Ouest), 11 octobre 2011.

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme, Graffitis divers and tagged , , , . Bookmark the permalink.