[Urgence notre police assassine] Commémoration de la mort d’Amine Bentounsi, le 2 mai

Commémoration de la mort de Amine Bentounsi
Le 2 mai 2015 à 14h30 départ de la gare de Noisy-le-Sec au tribunal de Bobigny

Voilà déjà 3 ans que mon frère Amine a été tué d’une balle dans le dos par un policier Damien Sabounjian à Noisy-le-Sec le 21 avril 2012.

Damien Saboundjian a été mis en examen pour homicide volontaire, son avocat Merchat (avocat des policiers dans la mort de Zyed et Bouna) plaide la légitime défense comme dans toutes les affaires ou des policiers sont responsables dans la mort d’une personne c’est leur premier argument systématiquement.

http://juralib.noblogs.org/files/2015/04/33.jpg

En octobre 2014 nous avons appris la requalification des faits d’ « homicide volontaire » à « violence volontaire ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner » ce changement s’appuie sur un expert en balistique qui dit « qu’un homme aurait pu se retourner en une fraction de seconde et mettre la vie de ce policier en danger.

Dans cette affaire nous n’avons malheureusement pas eu l’aide de la vidéo comme aux États-Unis, pour démontrer que ce policier a abattu mon frère volontairement, il est quand même révoltant que les familles doivent se battre avec acharnement pour demander justice quand il s’agit de policiers mis en cause, malgré tous les témoignages et les éléments à charge contre ce policier.

La déqualification des faits nous laisse un goût amer, néanmoins ce policier sera traduit devant les assises et sera jugé par un jury populaire au tribunal de Bobigny. En attendant son procès il a obtenu sa mutation dans la région de Grenoble dont il est originaire, suspendu de ses fonctions mais continue à percevoir son salaire par le ministère de l’Intérieur, à la suite des pressions faites par les syndicats policiers pour le maintien de son salaire. L’avantage d’être au dessus des lois, on obtient beaucoup plus de privilèges de la part de la justice et de l’État quand un manifestant qui s’indigne de la mort d’un militant écologiste (Rémi Fraisse) qui écope six mois de prison dont deux mois ferme. Justice égale pour tous ? Réalité ou utopie ?

Depuis un an que le dossier de l’instruction est clos nous attendons une date de jugement qui ne vient pas.

Pour toutes ces raisons nous seront déterminés à jamais pour la vérité et la justice.

Amal Bentounsi
Collectif Urgence notre police assassine

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.