[ZAD des Chambarans] Communiqué de la journée « la ZAD aux Bois Vivants » du 21 mars 2015

Communiqué de la journée « la ZAD aux Bois Vivants » du 21 mars 2015

Aujourd’hui nous organisions un événement festif, familial et solidaire, que nous avons nommé « la ZAD aux Bois Vivants ».

http://juralib.noblogs.org/files/2015/03/A.Municipal-du-20-au-23-03-15.jpg

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT

Cette fête était destinée à partager nos découvertes environnementales récentes sur le dossier de Center Parcs. Mais aussi de nous réunir autour d’activités collectives sur les métiers du bois, de l’argile et bien plus encore.

Depuis l’annonce de cet événement de nombreuses menaces de mort et des injures ont été publiées et relayées sur les réseaux sociaux. Des rumeurs de blocage des voies d’accès à la ZAD circulaient également. C’est pour cette raison que nous avons choisi d’organiser un convoi groupé depuis un village à proximité.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes ce matin à 10 heures pour le départ de ce convoi en direction de la ZAD depuis le parking de l’Intermarché de St Siméon de Bressieux.

Après avoir contrôlé le véhicule balais à différents points du trajet dans le but de ralentir notre avancée, les différents corps de gendarmerie nous ont bloqué après le village de Roybon sur la RD20F au croisement de la Perrache.

Malgré la présence d’enfants et de personnes âgées coincés sous la pluie et, malgré la connaissance de notre statut de riverains de fait nous autorisant à nous rendre chez nous accompagnés de qui nous le souhaitons, nous avons dans un premier temps dû rebrousser chemin.

Venus en renfort depuis la ZAD, des amis musiciens et jongleurs n’ont pas pu franchir le barrage pour rejoindre le convoi. Ils ont dû laisser les véhicules sur le bord de la route malgré le risque connu de dégradation sur les véhicules depuis notre dernier événement. Ce blocus constitue une interdiction formelle de quitter la zone à défendre en véhicule.

Dans les faits, nous avons pu constater qu’en moins de 24 heures, au moins deux arrêtés concernant les routes menant aux différents accès de la ZAD Roybon ont été déposés. Un par le Conseil Général de l’Isère. Un par la Mairie de Dionay.

http://juralib.noblogs.org/files/2015/03/A.Municipal-du-20-au-23-03-15.jpg

VOIR LE DOCUMENT

Nous avons décidé à ce moment de trouver un autre chemin et avons pris la direction de l’accès Nord du site. Arrivés à une cinquantaine de mètres de la barricade Nord, nous avons vu un cordon de Gendarmes Mobiles fermer un côté de la route et l’accès à la barricade alors qu’un second camion militaire se mettait en travers de l’autre issue.

Pendant de longues minutes, les participants à « la ZAD aux Bois Vivants », enfants compris, se sont retrouvés encerclés par des militaires armés et menaçants sur une route qui n’était pas celle concernée par ces arrêtés. Nous avons ensuite pu reprendre la route.

Suite à cette situation notre convoi c’est alors dirigé vers la Mairie de Roybon pour manifester notre indignation. En quelques minutes la place de la Mairie a été encerclée par d’autres Gendarmes Mobiles clairement menaçants. La place a été évacuée manu-militari.

Voyant les heures défiler, nous avons décidé de garer les véhicules vers 16 heures sur le parking du lac de Roybon. Le cortège est donc monté vers les entrées Nord et la MaquiZAD sans être inquiété. Un groupe est actuellement en poste sur le parking pour veiller sur les véhicules.

Quelques dizaines de minutes plus tard, les premiers marcheurs ont constaté qu’un incendie s’était déclaré à deux cent mètres de l’entrée de la maison de la Marquise, la MaquiZAD. Nous avons immédiatement prévenu les pompiers.

Il s’agit d’un véhicule de transport de bois appartenant à un particulier n’ayant aucun rapport avec le projet de Center Parcs. Nous refusons clairement toute association entre les occupants de la ZAD Roybon et ce geste.

Les gendarmes se sont présentés à la guérite reconstruite de l’entrée de la maison, dans une voiture non sérigraphiée (véhicule civil avec plaques d’immatriculation militaires). Les deux officiers nous ont témoigné leur écoute et leur compréhension de nos craintes, refusant cependant d’entendre nos demandes de préservation de l’environnement calme régnant de manière générale sur la ZAD de Roybon depuis son ouverture.

Pour l’instant, les forces de l’ordre sont toujours en place mais la situation est plutôt calme. Nous sommes tristes et en colère de voir qu’une fois de plus les autorités envoient les forces de l’ordre pour tenter de mettre un frein à nos bonnes relations avec une grande partie de la population locale.

Ce soir à 20 heures, comme prévu, sera diffusé le nouveau film de nos copains de Bure qui nous présenteront ensuite leur InfoTour concernant leur camp d’été et les activités qui s’y tiendront.

La ZAD est toujours vivante. Nous ne baisserons pas les bras et vous convions à continuer à nous soutenir en venant nous voir dès que vous le pouvez. Rendez-vous pour les autres au Sème Ta Butte, du 3 au 12 avril sur la ZAD de Roybon !!

À bientôt dans les bois

Mailing – 21 mars 2015

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.