Mère maquerelle

À nous, Athées, les mots : denier du culte, ne disent rien.
Pour les adeptes de l’Église catholique, c’est l’impôt qu’illes payent à leur sainte mère, pour avoir le droit de s’agenouiller dans le froid, de s’enfermer dans des cabines étriquées devant des hommes masqués, tout ça pour s’acheter le ticket pour le Paradis futur.
Dans le temps, les vieilles bigotes radines faisaient tinter des boutons dans l’urne de la quête.
Aujourd’hui, l’Église s’est modernisée : comme les partis politiques, elle prélève son quota directement sur le compte en banque de l’adhérent/e.
Un citoyen baptisé français vient d’en faire … les frais :
Vivant et travaillant en Allemagne, il ne participe pas aux rituels de la religion catholique et de ce fait n’a pas signalé sa présence à son diocèse de résidence.
On imagine sa surprise en s’apercevant qu’une somme de plusieurs centaines d’euros à été prélevée sur son compte sans son accord : l’Église catholique a pris son dû … les autorités religieuses françaises ayant signalé sa présence sur les listes de baptiséEs, à leurs consœurs allemandes, montrant là leur efficacité de délatrices, déjà connue.
Et prouvant surtout qu’elles se situent au-dessus des lois républicaines. De quoi alerter la CNIL…
Et de s’apostasier vite fait, ce que notre bon citoyen s’empresse de faire, contraint et forcé.

Autant y penser avant.

Athéesüberalles – 13 mars 2015

This entry was posted in Archives de l'athéisme. Bookmark the permalink.