[Genmerderie nationale] Instruction & contrôle judiciaire pour les 5 de Sautron

http://juralib.noblogs.org/files/2013/03/015.jpg

Instruction hors proportion pour les 5 de la gendarmerie de Sautron

Vendredi passé, dans le cadre d’un appel national d’action contre les violences policières (entre autre la mort de Rémi Fraisse), une action ludique soit organisé pour fermer la gendarmerie de Sautron avec des plaques anti-squat. Des gens déguisés en clown, cochon et autre mettent de la peinture rouge devant l’entrée, font un graph et lâchent un fumigène avant de partir.

À la suite 5 personnes se font arrêter en voiture et seront accusées de dégradation en réunion, masqué, outrage (une personne), violence aggravée sur agent dépositaire … sans ITT (le fait de lâcher un fumigène).

Pour Cazeneuve bonne occasion d’ouvrir une instruction pour cet horrible acte contre les forces de l’ordre.

Quatre personnes sont désormais sorties avec des contrôles judiciaires très contraignants et complètement hors proportion. Assignation à domicile pour une personne, interdiction de se rencontrer ou communiquer, interdiction du Loire-Atlantique (même pour voir des avocats)…

Ceci constitue un énième dérapage de l’appareil judiciaire contre les mouvements sociaux à Nantes ce dernier temps. Des dossiers bidons, des contraintes insupportables pour les inculpé-e-s dans une tentative authentique de pourrir la vie aux manifestant-e-s.

Indymedia Nantes, 24 novembre 2014

This entry was posted in La police travaille, Répression de la "mouvance anarcho-autonome" en France (2007-...), Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , , . Bookmark the permalink.