[saintGirons] « L’État tue, Que crève l’État »

Saint Girons : la ville couverte de tags provocateurs dans la nuit

« État Assassin », « L’État tue », « Que crève l’État », « Stop aux mensonges d’État » ou encore « Flics assassins »… le message est clair. C’est en tout cas celui qui a été distillé pendant la nuit à travers des inscriptions sur la mairie, le cinéma ou  la sous-préfecture de Saint Girons. La gendarmerie a ouvert une enquête.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/11/033.jpg

Des tags sur la sous-préfecture de Saint Girons

Des tags qui n’ont rien à voir avec de l’art urbain mais à mettre peut-être en relation avec le mouvement des opposants au barrage de Sivens près de Gaillac dans le Tarn et des dramatiques incidents qui ont suivi avec la mort de Rémi Fraisse.

Depuis le week du 26 octobre, date de ce tragique évènement les rassemblements organisés sur le territoire national ont tendance à virer à l’affrontement entre forces de l’ordre et manifestants, affrontements suivis par de nombreuses interpellations.

Des rassemblements sont encore prévus ici ou là, appels à la désobéissance civile ou civique… des appel qui se répandent rapidement sur les réseaux sociaux et dont on n’a pas fini de parler.

http://juralib.noblogs.org/files/2014/11/043.jpg

Publié par des larbins de la maison Poulaga (AriegeNews.com, 4 novembre 2014)

This entry was posted in Graffitis divers, La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , , . Bookmark the permalink.