[La liberté ou la mort] Hourra pour les villageois de Baha (Yunnan) !

Pollution : émeute dans un village en Chine

PÉKIN, Chine – Des résidants d’une petite municipalité chinoise rendus furieux par la pollution rejetée dans l’environnement par une usine de leur localité ont saccagé les installations de la compagnie avant d’affronter la police, vendredi dernier [7 février].

La violence a éclaté dans le village de Baha, dans la province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec le Vietnam. Des résidants de la ville ont indiqué mercredi que les policiers étaient à arrêter des suspects.

Selon ce que rapporte l’agence officielle Chine nouvelle, la police a identifié 16 suspects qui auraient aussi vandalisé le poste de police.

Des habitants de Baha rejoints par téléphone, mercredi, affirment que la colère des villageois a augmenté récemment. L’usine de produits métalliques de leur localité rejetterait une épaisse fumée noire dans l’air et de l’eau polluée dans le sol.

Quand le patron de l’usine a refusé de rencontrer les villageois la semaine dernière, ceux-ci ont vandalisé des voitures, de l’équipement, des bureaux et des dortoirs, ont révélé deux villageois, Nong Dingting et Huang Liangzheng.

« Nous vivons avec cette usine depuis 14 ans et nous vivons dans la poussière pratiquement tous les jours et nous ne pouvons pas vendre notre riz ou d’autres produits agricoles, a dénoncé M. Huang. Nous devons survivre. »

La police ordonnait aux villageois ayant participé à l’émeute de se rendre, selon Chine nouvelle. M. Huang affirme qu’il était en route pour le commissariat.

« Oui, je fais partie de ceux qu’ils recherchent et je n’ai rien à craindre », a-t-il lancé.

Les manifestations contre les problèmes environnementaux sont de plus en plus nombreuses en Chine, surtout dans les régions côtières du pays.

Presse contaminée (Gillian Wong, The Associated Press via JournalMetro.com, 12 février 2014)

 

Identification des suspects impliqués dans une attaque contre un commissariat au Yunnan

La police a identifié 16 suspects impliqués dans une attaque à l’encontre d’un commissariat dans la province du Yunnan, ont annoncé mercredi les autorités locales.

Les suspects font partie de la centaine d’habitants du village Baha dans le bourg de Babao qui ont attaqué le commissariat de Babao vendredi à 00h50, selon un communiqué publié par le bureau de communication du district de Guangnan qui administre le bourg de Babao.

Deux employés du gouvernement et un villageois avaient été blessés dans l’attaque survenue après que trois villageois avaient été interrogés dans ce même commissariat vendredi matin à la suite d’actes de vandalisme commis contre une usine locale, indique le communiqué.

Une centaine de villageois de Baha avaient détruit le 3 février des installations de production dans l’usine de fer et d’alliage après une dispute sur la protection de l’environnement, selon le communiqué.

Après l’attaque du commissariat, une équipe de travail envoyée par le gouvernement du district a, après avoir consulté les villageois, ordonné à l’usine de déménager du village dans un délai d’un an. La production de l’usine avait été suspendue par les autorités en octobre 2013.

L’équipe de travail mène un travail d' »éducation judiciaire » dans le village afin d’encourager les villageois qui ont attaqué le commissariat à se dénoncer à la police.

Presse anti-émeute (Xinhua via french.cri.cn, 12 février 2014)

This entry was posted in Les luttes de classe en Chine and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to [La liberté ou la mort] Hourra pour les villageois de Baha (Yunnan) !

  1. Pingback: [La liberté ou la mort] Hourra pour les ...

Comments are closed.