« Il venait récemment de recevoir la médaille du travail »

Un opérateur en fonderie décède sur son lieu de travail

Saint-Claude. Hier, mercredi, vers 11h10, un salarié de MBF-Aluminium est décédé sur son lieu de travail, non pas suite à un accident du travail, mais en raison d’un anévrisme déctecté depuis 2010 et non opérable.

Souvannavisoutgh Sangieme aurait eu 62 ans en janvier prochain. Ce Sanclaudien, d’origine laotienne, marié et père de quatre enfants, travaillait comme opérateur fonderie depuis 1990 chez MBF, à la zone industrielle du Plan d’Acier. Il venait récemment de recevoir la médaille du travail.

Hier matin, alors qu’il avait pris sa pause habituelle, il s’est soudainement trouvé mal. Il a alors pris un malaise et malgré les premiers secours portés par ses collègues, puis par le Smur et les pompiers de Saint-Claude, il est décédé sur son lieu de travail. Une rupture de l’aorte et une hémorragie interne l’auraient emporté.

« Il souffrait depuis 2010 d’un anévrisme, qui était non opérable et pour lequel il suivait un traitement » indiquait hier soir Manuel Martins, directeur général de MBF-Aluminium, qui en début d’après-midi, avait choisi de faire une annonce devant l’ensemble des salariés pour clarifier la situation. « Mais il continuait à travailler normalement » précisait-il. « Et l’entreprise a tenu à accompagner aujourd’hui la famille de ce salarié dans ses moments difficiles » concluait-il.

Selon son entourage professionnel, « Souvannavisoutgh avait toujours le sourire et était apprécié de tous ».

Presse esclavagiste (C.K., Le Progrès, 28 novembre 2013)

This entry was posted in Radicalisation des luttes ouvrières and tagged , , , . Bookmark the permalink.