[Égypte] La révolution est la solution

Brèves du reporter

En arrivant au Caire avant hier je fus accueillie par une banderole qui manifestait le soutien  les habitants de mon quartier au mouvement Tamarod et demandait aux Ikwans de partir ; j’étais très fière. Sur la place Talaat Harb deux grandes banderoles, l’une présentant Obama avec en caractère gras, Obama est le parrain du terrorisme, l’autre avec le portrait déformé de l’ambassadrice des EU, fustige la vieille mégère et lui demande de quitter l’Égypte.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/06/0132.jpg

Pendant la journée, les rues du Caire étaient quasiment vides, les Ikhwans ont commencé à affluer à Rabaa El Adawiya à partir de 6 heures du matin où les autobus venant de tous les gouvernorats crachaient leurs contenus.

Ailleurs, des cortèges regroupant les Égyptiens se sont formés pour converger sur la place Tahrir qui a atteint son pic à 10 heures du soir. Les Ikwans étaient seuls à défendre un seul individu sur la place de Rabaa El Adawiya ; les Égyptiens étaient des milliers, à Alexandrie, à Mahalla, à Tanta, à Port-Saïd, à Mansoura, à Suez, à Beni Suef, à Hurgada, à Luxor à réclamer la restitution d’une patrie usurpée par une mafia incompétente, qui ne connaît d’autres moyens de gouvernement que le complot et le meurtre.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/06/0327.jpg

Alexandrie vendredi

À Alexandrie les membres de cette mafia ont ouvert le feu tant sur les manifestants que sur la police faisant 3 morts et 70 blessés, parmi lesquels 8 policiers dont un haut gradé ; la police a riposté et, selon les rumeurs, a laissé les manifestants saccager le siège des Frères sans intervenir. À Port-Saïd, un attentat à la voiture piégée a fait un mort et 12 blessés, l’avant veille à Mansoura, les affrontements avec les éléments terroristes Ikwans avaient fait 3 morts et d’autres blessés.

À Ithadéya, autour du palais présidentiel, les tentes se sont multipliées, les partis et mouvements révolutionnaires ont dressé une soixantaine de tentes hier.

L’heure H approche, mais déjà les gens sont en ébullition, les files interminables devant les stations d’essence, les coupures d’électricité, s’ajoutent aux nombreuses difficultés de la vie quotidienne, pour se déplacer, se nourrir, se laver, communiquer, sans parler de la montée du chômage et de la crise économique qui frappe tous les secteurs. Le discours de Morsi du 26 juin, où il a passé sous silence toutes ces difficultés, en les reniant et en présentant un bilan truffé de mensonges éhontés, a fait monter la contestation  et accéléré la descente dans les rues de ses détracteurs avant le jour J.

Le soir devant le ministère de la culture toujours occupé par les intellectuels depuis trois semaines, on donnait comme tous les soirs un concert, les plus belles voix de l’opéra se sont produites sur scène. Qui pourrait jamais changer la nature de ce peuple, qui aime la vie, l’art et la chanson ?

Merci Morsi d’avoir réussi à diviser le pays en deux, peut-on lire sur une banderole. Oui, hélas, il y a désormais les islamistes et les autres, deux camps qui se détestent et qui s’affrontent. Écourter la période du règne des islamistes, les contraindre à céder le pouvoir pour plus compétents et plus égyptiens qu’eux, tels sont les buts du soulèvement de demain 30 juin.

La révolution est la solution.

Galila El Kadi – mailing, 29 juin 2013 – 11h48

 

Nouvelles d’Égypte

Place Tahrir (Le Caire) ce vendredi vers minuit avec les anti Morsi. À mon avis, plus ou autant de monde que dans la manif des pro-Morsi, sauf que pour ces derniers c’était une manif de tout le pays, et surtout qu’ils étaient les seuls à avoir programmé quelque chose ce vendredi. Pour les anti-Morsi, c’est spontané. Le pouvoir a menacé les TV privées qui montrent ce qui se passe de les fermer de force si elles continuent. Notamment OnTV.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/06/0231.jpg

VOIR LA VIDÉO

Sinon manif de 15’000 des anti Morsi ce vendredi soir à Damiette.

Les Américains ont amené trois navires de guerre dans la mer Rouge, si si, pour disent-ils évacuer leurs ressortissants en cas de besoin.

Solidarité ouvrière, 29 juin.

This entry was posted in L'insurrection égyptienne et ses suites and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.