[Russie] Une mine de nickel dévastée

Plus d’un millier d’habitants mécontents de la région russe de Voronej (à 600 km au sud de Moscou) ont dévasté et incendié samedi les installations de prospection d’une mine de nickel.  Une manifestation avait été autorisée dans la localité de Sorokinski pour « l’expression de l’opinion publique et le refus de l’extraction du nickel », a indiqué l’antenne locale du ministère de l’Intérieur, précisant que 1500 personnes y participaient samedi sous la surveillance de 50 policiers.

« Vers 18H30, un groupe d’individus les plus radicaux, au nombre d’un millier, ont pénétré sur le chantier en détruisant la clôture, ont incendié deux ou trois installations de forage et trois wagons de chantier », a ajouté le ministère. Des renforts policiers ont été dépêchés sur place, selon la même source qui n’a fait état d’aucun blessé.

Ce type d’incident est rare en Russie, où les organisations et syndicats peinent souvent à mobiliser. Des mouvements locaux liés à l’environnement sont néanmoins apparus ces dernières années, comme celui de Khimki, dans la banlieue de Moscou, contre la destruction d’une forêt par un chantier d’autoroute à péage.

Leur presse (LeFigaro.fr avec l’Agence Faut Payer, 22 juin 2013)

This entry was posted in Les luttes de classes en Russie, Luttes pour la terre and tagged , , , . Bookmark the permalink.