La police encercle des anticapitalistes anti-G8 à Londres

La police encercle des anticapitalistes anti-G8 à Londres

Une centaine de policiers ont encerclé un bâtiment du centre de Londres où étaient réunis des militants anticapitalistes du mouvement StopG8 avant une manifestation prévue mardi dans la capitale.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/06/0211.jpg

Des militants d’un mouvement baptisé StopG8 annoncent un « carnaval contre le capitalisme » mardi à Londres pour donner le coup d’envoi d’une série d’actions en prévision de la réunion des huit pays les plus industrialisés les 17 et 18 juin en Irlande du Nord.

Les manifestants avaient annoncé leur intention d’organiser un « carnaval contre le capitalisme » mardi en plein centre de la capitale, à Oxford Circus et Piccadilly, pour donner le coup d’envoi d’une série d’actions en prévision de la réunion des huit pays les plus industrialisés (G8) les 17 et 18 juin en Irlande du Nord.

Des mouvements similaires ces dernières années ont parfois donné lieu à de violentes confrontations avec la police, parfois à des rassemblements avec occupation d’immeubles ou à des actes de vandalisme.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/06/15.jpeg

Mardi, quelques heures avant le début prévu du rassemblement, la police a fait une descente dans des locaux près de Regent Street, dans le quartier de Soho, où s’étaient réunis les membres de StopG8 avant le début de leur « carnaval ».

Une centaine de policiers en uniforme anti-émeute ont encerclé le bâtiment, acculant les protestataires dans un périmètre étroit autour de Beak Street tandis que des hélicoptères survolaient les lieux et que des renforts attendaient dans des cars garés à proximité.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/06/16.jpeghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/06/17.jpeg

« On exécute un mandat », a expliqué un porte-parole de la police de Londres. « Nos équipes de liaison travaillent activement pour engager le dialogue avec ceux qui souhaitent manifester de façon à ce que nous puissions faciliter un mouvement de protestation pacifique. »

« MALGRÉ LES FLICS »

Le mois dernier, le mouvement StopG8 avait publié une carte de 100 cibles potentielles pour permettre aux citoyens de « manifester leur colère ». Parmi ces cibles figuraient des établissements financiers, des fonds d’investissement, le siège du groupe de défense BAE Systems, le pétrolier BP et le sidérurgiste ArcelorMittal.

« Le Carnaval va se poursuivre malgré les flics à Beak Street. Ne les laissez pas nous intimider ! À midi à Oxford Circus et Piccadilly Circus », a lancé StopG8 sur Twitter.

Le groupe, qui se décrit lui-même comme un réseau ouvertement anticapitaliste « constitué d’individus et de groupes autonomes », avait refusé de coopérer avec la police avant son « carnaval », ce qui fait qu’il est difficile de dire combien de personnes sont attendues dans les rues.

Un banquier dit avoir reçu un courriel de sa direction prévoyant que quelque 500 personnes participeraient à cette action, et que la sécurité serait renforcée à la porte de son établissement.

En 2009, la police avait procédé à une centaine d’arrestations lors du rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de personnes en marge d’un sommet du G20 dans la capitale britannique.

Des accrochages avaient également eu lieu entre manifestants altermondialistes et police antiémeute à Gleneagles, en Écosse en 2005, lors du précédent sommet du G8 accueilli par la Grande-Bretagne.

La réunion du G8 doit avoir lieu dans l’hôtel de Lough Erne, sur un parcours de golf près de la frontière irlandaise.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Reuters, 11 juin 2013)

 

Arrestations en marge d’une manif’ anti-G8

La police britannique a procédé mardi après-midi à six arrestations lors d’une première manifestation à Londres des opposants au sommet du G8 convoqué la semaine prochaine en Irlande du Nord.

Plus de 100 policiers antiémeute sont intervenus dans un commissariat désaffecté de Beak Street, dans le quartier de Soho au cœur de Londres, sur lequel les manifestants avaient déployé une banderole « Et si on écrasait le G8 ? ».

Quelque 150 manifestants se sont réunis dans le centre de la capitale, dans le cadre d’un « Carnaval anticapitalisme » organisé par le groupe « StopG8 ».

Le rassemblement a donné lieu à quelques échauffourées entre manifestants et les policiers antiémeute, a constaté un photographe de l’AFP.

Sommet attendu

Les dirigeants des huit pays les plus industrialisés, dont les présidents américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine doivent se rassembler les 17 et 18 juin à Lough Erne en Irlande du Nord.

La sécurité a été renforcée à l’approche de ce sommet en Irlande du Nord, où plus de 3500 policiers ont été envoyés pour l’occasion. Une zone d’exclusion aérienne a été décrétée sur une partie de la province britannique pendant ce sommet et des drones seront utilisés pour surveiller le territoire.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Agence Faut Payer, 11 juin 2013)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to La police encercle des anticapitalistes anti-G8 à Londres

  1. Résumé (contre-info) sur la journée anti-G8 du 11 juin à Londres, à l’occasion du « carnaval contre le capitalisme »: http://lechatnoiremeutier.antifa-net.fr/?p=11255

  2. Pingback: La police encercle des anticapitalistes anti-G8...

Comments are closed.