[Chronique de Youv derrière les barreaux] « La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt bah nous on dormira pas »

http://juralib.noblogs.org/files/2012/09/0513.jpg[23 juin 2012]
Derrière chaque grand homme se cache une femme et toi tu es la mienne

Tu as épousé ma cause sans négociation je t’épouserai sans condition.

Tellement qu’on s’aime on va finir par se donner le sida LOL.

Jamais tu te défiles moral en baisse tu me le remontes au bout du fil.

Même dans cinquante ans je te promets que mon amour ne prendra pas une ride, tu as réussi à me faire oublier mes menottes tu as pris perpétuité dans ma vie de youv, discrète tu te fais petite mais tu fais partie des grandes dames.

Passé lourd mais tu m’aides à le porter tu m’escortes me supportes, on voit pas tes pas quand je marche parce que je te porte dans mes bras comme tu porteras la vie, ma vie tu la portes déjà avec succès.

Plus rien à prouver mais tu mérites ce texte écrit à l’encre du bonheur que tu m’apportes t’as encore rien vu c’est rien comparé au royaume que je veux et je vais t’offrir.

On dit que le paradis se trouve sous les talons de sa mère moi je dis que la vie d’un homme se trouve dans les bras de sa femme.

Si c’était à refaire je le referais sans hésitation si à la fin tu es là, nos destins ne font plus qu’un tu es ma recommence ma compagnon de galère ma pote ma vie ma chérie mon tout mon point d’appui ma Elvira la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt bah nous on dormira pas.

Tu marches droit même dans le brouillard, tu es la prunelle de mes yeux malgré ces barreaux qui veulent m’aveugler, essuie tes larmes avec mes mots d’homme que tu as réussi à combler.

Ta chevelure de princesse j’en prendrai soin, donne-moi des métis et je te donnerai mes bras pour te reposer, un mélange de toi et moi ah là là la sagesse d’une lionne et le courage d’un lion qui assume ses erreurs lourde progéniture 😉

Même les jours d’orage je te couvrirai jusqu’à qu’il fasse beau une rose éternelle ne fane jamais.

Ton homme est menotté enfermé condamné opprimé censuré disqualifié mais tu es toujours fidèle au poste tu es mon porte-voix petit bout de femme au courage de bonhomme.

Prends tout, ma vie t’appartient tu es mon remède la solution à ma vie.

Maintenant mon bonheur porte un nom et un visage, je cherche plus la vie l’a fait pour moi.

Je suis le gardien de ta vie comme tu as veillé sur mes nuits, t’as trouvé la clé le code pin de ma vie de fou tu es ma valeur sûre la femme dont j’ai toujours rêvé.

Je vise la Lune avec toi au pire je toucherai le Soleil.

Texte thug love pour celle que j’aime one love.

[La Chronique de Youv derrière les barreaux est disponible en téléchargement gratuit sur le site des Éditions Antisociales. Elle est à suivre sur le compte Facebook dédié.]

This entry was posted in Beau comme une prison qui brûle and tagged , . Bookmark the permalink.