[Vive l’Azawad libre !] Hourra pour les femmes de Kidal ! (2)

Kidal : manifestation pour une solution négociée avec le MNLA et contre le retour de l’armée malienne

KIDAL (SIWEL) — Aujourd’hui 27 janvier, une manifestation, essentiellement de femmes a eu lieu à Kidal. À la suite des bombardements de l’armée française, la population civile de Kidal craint désormais le retour proche de l’armée malienne et ses habituelles exactions sur les populations civiles. Les femmes de Kidal réclament une solution négociée avec le MNLA et refusent de subir à nouveau « le génocide programmé par les autorités maliennes depuis 1960 contre les populations de l’Azawad. »

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/068.jpg

Manifestation des femmes de Kidal, aujourd’hui, pour réclamer une solution négociée avec le MNLA

Les populations civiles de Kidal, suite aux bombardements par l’armée française, sont sortis dans la rue manifester leur crainte de revivre à nouveaux les exactions de l’armée malienne qui ont toujours fait suite aux divers accords et négociations en guise de « règlement de la crise au Nord ».

Comme pour les manifestations précédentes contre les islamistes d’Ansar Dine, dont Kidal est la ville natale du chef islamo-terroriste Iyad Ag Ghaly, ce sont les femmes qui sont sorties dans la rue brandissant des drapeaux de l’Azawad et des affiches réclamant « une solutions négociée avec le MNLA » et « l’arrêt immédiat du génocide programmé par les autorités maliennes depuis 1960 contre les populations de l’Azawad ».

Pendant ce temps, à Paris, ce qui est de mise c’est le « bon goût », l’irresponsabilité et la fuite en avant : « Nous n’avons pas vocation à nous substituer aux autorités maliennes ».

SIWEL, agence kabyle d’information, 27 janvier 2013

 

Kidal serait sous le contrôle du MNLA !
Les drapeaux de l’Azawad déployés dans la ville…

Selon l’organe d’information arabophone, Alhoriya, des habitants de la ville de Kidal ont rapporté que les combattants du MNLA sont entrés dans le ville précédant ainsi les troupes françaises suite à la retraite des islamistes qui n’ont pas résisté aux frappes de l’armée française. Si l’information se vérifie, il serait intéressant d’observer le comportement qu’aura l’armée française, et si les militaires maliens s’y aventureront !

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/0316.jpg

Photos de la manifestation de Kidal le 27 janvier 2013

Les drapeaux de l’Azawad ont déjà été déployés sur les bâtiments officiels de la ville et des centaines de manifestants, surtout des femmes, sont déjà sortis dans les rues avec des drapeaux de l’Azawad et des banderoles et pancartes favorables au MNLA.

Par ailleurs, il semblerait que la maison de Iyad ag Ghali aurait été bombardée par l’aviation française, lequel Iyad cherche actuellement à trouver refuge dans un pays voisin. Ses maîtres d’Alger s’aventureront-ils à le récupérer et à lui offrir refuge après avoir narguer la France et la communauté internationale ?

Ceci étant dit, il est à souhaiter que l’éventuel contrôle de la ville de Kidal par le MNLA ne serve pas de couverture aux obscurantistes d’Ansar-Dine, notamment, pour pouvoir se réfugier à l’intérieur de la ville ! Le MNLA a le devoir, dans le cas où il prend le contrôle de Kidal, ou de toute autre ville d’ailleurs, de traquer ces « pourritures » qui veulent empoisonner l’Azawad. Et dans le cas contraire, le MNLA aura commis l’erreur fatale qui lui coûtera cher et compromettra sérieusement le projet de la libération de l’Azawad !

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/0412.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2013/01/058.jpg

Solidarité avec les Touaregs de l’Azawad…

P.-S. : Sur les quelques photos que nous avons pu nous procurer, l’on constate quelques traces des dégâts que l’idéologie des islamistes a fait subir à la ville de Kidal et ses habitants.

Tamazgha, le site berbériste, 27 janvier 2013

This entry was posted in General and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.