[Vive l’Azawad libre !] Hourra pour les femmes de Kidal !

Les femmes touarègues se révoltent à Kidal

Des centaines de femmes et de jeunes touaregs sont sortis dans les rues de Kidal mardi 5 juin pour dénoncer les islamistes qui veulent s’emparer de la ville et imposer leur loi islamique. Lorsque les barbus d’Ansar Dine ont osé lever leurs mains sur des femmes qu’ils ont frappé avec des bâtons, les manifestants, femmes et jeunes, se sont rués sur les énergumènes et les ont fait fuir.
Des sources locales nous ont informés, sans plus de précisions, que des manifestations ont eu lieu également ce mercredi 6 juin à Kidal.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1339090961.jpg

Kidal est cette région de l’Adghagh des Ifoghas où est né le satanique Iyad ag Ghali qui dirige le groupe islamiste Ansar-Dine ayant pour mission d’intensifier le pourrissement du pays touareg et saboter le projet d’indépendance du MNLA. L’action d’Ansar Dine est complémentaire avec celle d’Aqmi ; les deux sont coordonnées par des forces étatiques qui financent les deux mouvements, et d’autres encore, afin de garder la mainmise sur l’Azawad et surtout pour empêcher l’empêcher d’accéder à l’indépendance. C’est la raison pour laquelle Ansar Dine pousse le bouchon trop loin en essayant d’étendre sa domination dans l’Azawad en instaurant sa loi et montrer à l’opinion que l’Azawad sera gouverné par la chariâ, ce qui servirait d’alibi à une intervention militaire qui sera soutenue par la communauté internationale. Les Touaregs ne semblent pas accepter ce diktat qu’Ansar Dine et ses alliés d’Aqmi tentent d’imposer dans l’Azawad.

C’est ainsi que plusieurs centaines de jeunes et de femmes sont sortis dans les rues de Kidal pour crier leur rejet de l’islamisme. Le journal malien « Le Républicain » écrit, dans son édition du 6 juin : « Hier, mardi, vers sept heures près de cinq cent jeunes venus de toute la Région se sont regroupés au Rond-Point central de la ville. Quelques instants plus tard, ils entament leur marche en direction de l’aéroport, avant de se diriger vers le quartier Ariyou […] ». Les jeunes qui ont fumé le long de la marche, manière de braver l’interdiction de cigarette imposée par les islamistes, ont arboré des banderoles hostiles à Aqmi et Ansar Dine et ont scandé des slogans favorables au MNLA.

Selon le même quotidien, la manifestation des jeunes a été suivie par une manifestation de femmes qui étaient environ trois cent à emprunter le même itinéraire que les jeunes. La police islamique aurait d’abord empêché les femmes de rejoindre les jeunes avant d’user de la violence et osant frapper certaines femmes avec des bâtons. Quelques unes dont au moins une vieille ont été gravement blessées. Les femmes se sont alors mise à jeter des pierres sur les barbus qui ont fini par prendre la fuite devant la bravoure des femmes touarègues qui n’ont pas accepté l’humiliation que veulent leur faire subir des loques humaines venues au pays de la liberté imposer leurs lois moyenâgeuses.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/04.png

Le quotidien malien rapporte que « signe de leur victoire, les femmes ont tombé le voile et les jeunes fumaient dans la rue, violant la loi instituée par les jihadistes depuis deux mois ».

Une femme ayant participé à la manifestation, et dont un court témoignage a été recueilli par RFI, raconte qu’à cette manifestation il y avait les femmes d’un côté, les hommes de l’autre et les hommes d’Alqaïda les ont empêchés de se rencontrer et ont essayé de les intimider. A RFI, la jeune femme dit : « On a crié, on a crié et dis que nous ne voulons pas d’Alqaïda chez nous. Et qu’on a assez souffert ; on veut notre pays, à nous et nous seuls ».

Cette même femme affirme que ces gens là, en parlant des islamistes, « n’ont pas de cœur ; ils empêchent de vivre. Ils nous demandent de se voiler, de porter leur truc là… On est pas d’accord, on ne va pas baisser la tête pour eux. Tout ce qu’on veut c’est qu’ils partent de chez nous. C’était la première manifestation contre Alqaïda, on va manifester demain et après-demain aussi. »

Le témoignage de cette femme ne peut laisser indifférent. Il est inadmissible que la communauté internationale abandonne ces femmes et ces hommes à ces hordes d’islamistes financés par des régimes voyous et barbares qui, avec leur pétrodollars, sont entrain de chasser la liberté. Le monde civilisé se doit d’aller au secours de ces femmes qui tiennent à leur liberté au lieu de les pousser dans les bras de ces terroristes. La communauté internationale, et à leur tête la France, se doit d’aider le MNLA à instaurer un État que l’ensemble des Touaregs attendent de leur vœu ; un État qui protégera leur liberté et leur rendra leur dignité que l’État malien a bafouée. La complicité de la France pour la mise en œuvre du plan machiavélique préparé pour mater la résistance touarègue est indigne d’un État qui se dit défenseur des droits de l’Homme.

Mais que ce message soit entendu par toutes celles et tous ceux épris de justice et de liberté.

Écouter le témoignage de la manifestante touarègue.

Et lorsque l’AFP fait de l’information… Le ridicule ne tue pas !

Cette agence de presse (pardon, je voulais dire « de propagande et d’intox ») qui est à l’image de l’État français, ne pouvait pas ignorer cet événement qui a marqué Kidal. Mais voilà qu’elle verse dans la minimisation et la dévalorisation tout en distillant son venin. Même le quotidien malien a fait beaucoup mieux que l’agence française en matière d’objectivité. Alors que le quotidien malien annonce au moins huit cents manifestants, l’AFP parle d’une cinquantaine de femmes et d’enfants. La fameuse agence affirme que la marche a été rapidement dispersée, alors que les témoignages et le quotidien malien parlent plutôt d’éléments d’Ansar Dine qui ont pris la fuite. L’AFP a vraiment touché le fond en matière de ridicule

Masin FERKAL

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/03.png

Nina Wallet Intalou condamne la répression de la manifestation de Kidal

Publié sur « Tamazgha, le site berbériste », 7 juin 2012

This entry was posted in General and tagged , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to [Vive l’Azawad libre !] Hourra pour les femmes de Kidal !

  1. Pingback: Frauendemonstration gegen Islamismus in Kidal/Azawad « Entdinglichung

Comments are closed.