[Le peuple veut une nouvelle révolution] Des nouvelles de Kasserine (8 janvier 2013)

Kasserine : des manifestants en furie saccagent le gouvernorat

La « semaine de la colère » qui se poursuit depuis le début a été marqué ce lundi par un brusque accès de violence. Des dizaines de protestataires, pour la plupart des ouvriers précaires et des « blessés de la révolution » ont investi en force le siège du gouvernorat, symbole de pouvoir, détruisant presque tout sur leur passage, avant de faire irruption dans le bureau du gouverneur qui était en réunion avec le chef du district de la sûreté nationale. Les deux hauts responsables ont été copieusement invectivés et même failli être agressés physiquement.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/036.jpg

Emportés par leur furie, les manifestants se sont déchaînés contre le mobilier du bureau du gouverneur qu’ils ont totalement saccagé avant de mettre le feu à la salle d’attente. Les grilles extérieures de l’immense complexe à l’entrée sud de la ville et la porte principale du bâtiment avaient été fracassées.

Le personnel du gouvernorat a décidé d’entamer ce mardi une grève ouverte en signe de protestation contre les « agressions répétées des manifestants contre l’administration régionale », réclamant le placement de l’ensemble du complexe sous la protection de l’armée.

Presse contre-révolutionnaire (Leaders.com.tn, 8 janvier 2013)

 

Kasserine : Des manifestations observées dans plusieurs villes

Des manifestations ont parcouru, mardi 8 janvier, les rues de plusieurs villes dans le gouvernorat de Kasserine.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/02.jpeg

Des manifestations rappelant les revendications des habitants de Kasserine, ont été observées. Ces manifestations ont été conduites par des partis politiques, notamment le Front Populaire, et par des Associations.

Par ailleurs, une marche de protestation a été observée à Thala, et à travers laquelle les habitants ont exprimé leur intention de boycotter la célébration du deuxième anniversaire de la révolution Tunisienne.

Presse contre-révolutionnaire (Tuniscope.com, 8 janvier 2013)

 

Semaine de la colère à Kasserine

Les habitants du gouvernorat de Kasserine ont annoncé lundi 7 janvier 2013, le deuil pendant une semaine. Ils ont baptisé cette semaine : « la semaine de la colère ». Ils entendent par là, attirer l’attention du gouvernement provisoire sur les exigences de la région [« et les revendications de ses habitants qui appellent à la distribution équitable des ressources et le développement de la région pour améliorer leur situation sociale. Le gouvernorat du Kasserine est l’un des régions les plus touchées par le chômage en Tunisie avec un taux aux alentours de 35%. » (Tixup.com, 7 janvier 2012)], et condamner la marginalisation qui perdure deux ans après la révolution.

Les organisateurs de cette manifestation ont déclaré qu’ils ne fêteront pas cette année, la journée du martyr !

Presse contre-révolutionnaire (Tunisie Numérique, 7 janvier 2013)

 

Lors de la marche protestataire à Kasserine, mardi 8 janvier 2013, les habitants de la région ont levé des slogans  revendiquant le développement, l’emploi et la lutte contre la corruption.

L’UGTT a annoncé à son tour d’organiser une marche protestataire le 12 janvier 2013.

Presse contre-révolutionnaire (MosaiqueFM.net, 8 janvier 2013)

 

Commémoration des martyrs de Telah

La Maison de la Culture de Telah organise la deuxième édition de manifestation « La loyauté envers les martyrs » de 8 jusqu’au 14 Janvier à l’honneur des martyrs de la ville de Telah qui ont été tués dans les événements de la révolution, le 8 et le 12 Janvier 2011.

De nombreux partis à Thala ont appelés à boycotter la manifestation et l’annuler, à cause de leur insatisfaction de déroulement des procès contre les tueurs des martyrs. Le directeur de la maison a indiqué que la manifestation ne sera pas festive.

Dans le programme, des filmes documentaires, des soirées d’art et du rap des spectacles de théâtre, une exposition documentant la révolution et une conférence sur la contribution de Telah à la révolution.

Selon la Ministère des droits de l’homme et la justice transitionnelle Kasserine compte 21 martyres.

Presse contre-révolutionnaire (RadioMFM.tn, 8 janvier 2013)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites and tagged , . Bookmark the permalink.