[Notre-Dame-de-Landes/Carcassonne] « Vinci dégage ! » (2)

Carcassonne : les opposants à l’aéroport de Notre-Dame des Landes « offrent » le péage

Ils reprennent la route ce matin, avec un rendez-vous fixé à 8 heures, devant la mairie de Bram. Direction Castelnaudary, dernière étape audoise d’une longue marche qui, entamée le 8 décembre à Nice, doit les mener le 6 février sur le site où est projeté l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/042.jpg

Une vingtaine de militants pour passer le message aux automobilistes.

Mais hier, c’est par une action symbolique que les opposants ont marqué leur passage. Quelques jours après un réveillon passé chez un viticulteur de Moux, c’est au péage de Carcassonne Ouest que les “antis” ont affiché leur peu d’affection pour la société titulaire du contrat de concession pour l’aéroport du Grand Ouest tant contesté.

Opération “péage gratuit” durant une heure

Cédées par l’État en 2005, les autoroutes du Sud de la France (ASF) font en effet partie de la galaxie Vinci. Quoi de mieux donc, que de mener durant une petite heure une opération “péage gratuit”. Une action destinée à informer les automobilistes qui voulaient bien donner quelques minutes de leur temps précieux, sous le regard bienveillant des gendarmes présents pour assurer la régulation de la circulation à l’approche des barrières de péage levées.

« Il y a une vraie défense de la terre nourricière à mener. » Michel David

Parmi la grosse vingtaine de militants, Michel David, responsable de la Confédération Paysanne, persuadé que cette marche a un sens tout particulier dans le département : « Les paysans sont directement concernés à Notre-Dame-des-Landes. Mais ici, le bétonnage et l’artificialisation des sols, c’est aussi une réalité : entre les golfs, le projet de ligne à grande vitesse et les carrières qui se multiplient, il y a une vraie défense de la terre nourricière à mener. »

Un huissier de justice était sur place

Un message passé sans aucune tension, lors de l’opération menée en présence de Me Durant-Dastes, huissier de justice mandaté par la société pour constater d’éventuels débordements ou dommages. Mais de problèmes, il n’y en eut point. À 11 heures, les marcheurs pouvaient reprendre la route.

Presse aéoroportée (Antoine Carrié, MidiLibre.fr, 4 janvier 2013)

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to [Notre-Dame-de-Landes/Carcassonne] « Vinci dégage ! » (2)

  1. jousseaume says:

    nos vous attendons vers le 20 /21/ a bordeaux via le depart 17 groupe fdg de haute saintonge votre hebergement prevu ou pas bien frater francis jousseaume

Comments are closed.