[Mort aux el-Assad et à tous leurs complices !] Nouvel An à Damas

Manifestation à Damas pour souhaiter une « année noire » à Bachar al-Assad

Des dizaines d’hommes et de femmes, coiffés de chapeaux de père Noël, ont défilé durant la nuit de lundi à mardi dans un quartier du nord de Damas pour souhaiter une année 2013 « noire » au président Bachar al-Assad, selon une vidéo mise en ligne par des militants.

http://juralib.noblogs.org/files/2013/01/021.jpg

VOIR LA VIDÉO

« Nous te souhaitons une année noire Bachar et bonne année à la Syrie », ont notamment scandé les manifestants sur l’air de « joyeux anniversaire », au milieu des youyous des femmes arpentant les rues du quartier Cheikh Mohieddine.

« Dieu, la Syrie, la liberté, et c’est tout », ont-il également crié, détournant le slogan des partisans du chef de l’État depuis près de deux ans : « Dieu, la Syrie, Bachar, et c’est tout ». « Que Dieu protège l’Armée syrienne libre » (ASL, rebelles), ont également scandé les manifestants. Ils ont réclamé la « victoire pour les révolutionnaires » et brandi des pancartes demandant la « libération des détenus », estimés à plusieurs milliers, selon les organisations de défense des droits de l’Homme qui affirment qu’ils sont soumis à des tortures dans les geôles de la Sécurité syrienne.

La révolte en Syrie est née le 15 mars 2011 dans le sillage du Printemps arabe. Elle a débuté par des manifestations pacifiques réclamant plus de libertés, avant de se radicaliser, exigeant notamment la chute du régime. Face à la répression sanglante de la contestation par le régime, l’opposition s’est militarisée et le pays est désormais en proie à un conflit armé qui a fait plus de 46.000 morts, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Presse contre-révolutionnaire (RTL Infos, 1er janvier 2013) via Solidarité ouvrière

This entry was posted in La révolution syrienne and tagged , . Bookmark the permalink.