[Notre-Dame-des-Landes] En réponse à la proposition d’une commission de dialogue par le gouvernement

En réponse à la proposition d’une commission de dialogue par le gouvernement

Ayant pris connaissance de la volonté du gouvernement d’ouvrir des négociations avec les différentes parties en présence dans la lutte, nous avons donc décidé de faire part de [nos revendications] :

• La fermeture de toutes les entreprises de plus de 12 salariéEs ;

• Une rente à vie pour les salariéEs ;

• 20 heures de soleil en hiver ;

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/264.jpg

• Multiplication par huit de tous les minimas sociaux ;

• Le RSA pour tous et toutes, attribué dès la naissance (et pour les avortéEs aussi) ;

• Le retrait des implants capillaires des présentateurs télé ;

• Le nucléaire remplacé par des ministres qui pédalent ;

• L’Élysée transformé en zone humide ;

• Toutes les lettres au Père Noël seront reçues [et] exaucées par le gouvernement ;

• Manuel Valls ainsi que tous les corps de la Défense et de l’Intérieur se tatoueront « Nique la police » sur le front ;

• Que l’Académie française accepte et utilise le langage sms ;

• Qu’après la mort de Jean-Marc Ayrault soit gravé sur sa tombe « la ZAD m’a tuer » ;

• Que la Terre tourne dans l’autre sens ;

• Repousser la fin du monde (bien après le 21 décembre) ;

• Le même temps à Lille qu’à Marseille, mais sans Mistral ;

• La Marseillaise sera remplacée par une comptine pour enfants chantée à l’envers ;

• Les séances de spiritisme seront remboursées par la SÉCU ;

• Les pipelines seront exclusivement reservés à des transports de jus de fruits ;

• Pour chaque animal tué, un parlemantaire sera sacrifié (même quand on écrase une fourmi par erreur) ;

• 20 à 30 hectares de terres attribuées à tous les gens étant passés ou ayant habité sur la ZAD (plus un tracteur ou hélicoptère si souhaité) ;

• Que les négociations soient interdites.

Cette liste est ouverte et non exhaustive.

Zone À Défendre, 24 novembre 2012


Poulets nocturnes

Salut

On a reçu en même temps ou presque l’annonce que le gouvernement voulait ouvrir des négociations et l’attaque de flicards sur le chemin de Suez (voir flash info du samedi…).

Si vous êtes dans le coin il n’est pas inutile de venir tôt demain, voir aussi le rendez-vous à pique-nique pour défendre le chantier.

Amicalement

Zone À Défendre – Mailing, 25 novembre 2012 – 1h31


Les flics et leurs médias laissent sous-entendre qu’il y aurait une guerre à NDDL. Par conséquent, une ligne de front avec des camps retranchés où, a priori le rapport de force est équilibré.

C’est l’image nécessaire à la Sarkollandie pour passer sous silence le fait qu’il y a une seule armée qui fait des ravages par sa violence : les chairs des opposant.es sont atteintes définitivement, les corps tombent et leurs vies sont en jeu.

La violence est seulement du côté de la vallse de l’Ayrauport pas du côté de la résistance de ceux qui veulent vivre sans l’emprise des multinationales et du monde qui les nourrit.

Il s’agit donc d’être à la hauteur de cette infamie et de prendre le « dialogue » du premier sinistre pour ce qu’il est : une manœuvre pour passer en force tout en feignant la démocratie.

Mailing – 25 novembre 2012 – 14h57

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme and tagged , . Bookmark the permalink.

3 Responses to [Notre-Dame-des-Landes] En réponse à la proposition d’une commission de dialogue par le gouvernement

  1. Pingback: Notre-Dame-des-Landes, une sortie de crise ou un bourbier sans fin ? | La p'tite taupe

  2. Pingback: [Notre-Dame-des-Landes] En réponse à la proposition d’une commission de dialogue par le gouvernement | CafdV En route ! | Scoop.it

  3. oeil2lynx says:

    Bienvenue dans un monde où l’argent du contribuable est gaspillé !
    Yamina Benguigui, le vol en Falcon à 140 000 euros
    Le Monde.fr avec Reuters | 11.10.2012 à 12h51 • Mis à jour le 11.10.2012 à 15h24:
    Le gouvernement français a défendu jeudi 11 octobre l’utilisation d’un jet Falcon de l’Etat pour le déplacement mardi au Congo de la ministre déléguée à la Francophonie Yamina Benguigui, qui aurait coûté au moins 140 000 euros selon Le Canard enchaîné.
    François Hollande avait imposé le 17 mai, juste après son élection, la signature d’une charge de déontologie aux membres du gouvernement, prévoyant notamment qu’ils devraient prendre des trains pour les déplacements intérieurs, sauf exception. Pour l’étranger, le voyage sur des vols réguliers était aussi en principe encouragé.
    « PAS D’AUTRE CHOIX POSSIBLE »
    Interrogée sur I-Télé, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a estimé que Yamina Benguigui avait été obligée de prendre un Falcon pour se rendre à Kinshasa, au sommet de la Francophonie, prévu de longue date.
    « J’ignore dans quelles conditions elle a pris ce Falcon mais enfin, j’imagine qu’il n’y avait pas d’autre choix possible, connaissant Yamina Benguigui, a-t-elle dit. Beaucoup a été dit à son sujet, moi, ce que j’en vois, c’est une collègue ministre complètement investie dans ses dossiers. » Des consignes avaient été données pour utiliser un vol régulier et la vérification de la pratique incombait à Matignon, dit une source à l’Elysée citée par Le Canard enchaîné.

Comments are closed.