Vive la Syrie libre !

Les rebelles syriens renforcent leur emprise dans le nord et l’est

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/128.jpg

In this Saturday, Nov. 17, 2012 photo, a rebel fighter poses for a photographer while holding a Russian weapon acquired from the Syrian army by Free Syrian Army rebels in the northwestern city of Maraat al-Numan…

(…) LES REBELLES SE SONT EMPARÉS DE MAYADINE

Plus tôt dans la journée, les rebelles syriens se sont emparés de la ville de Mayadine, dans la province de Deir Ezzor, prenant ainsi le contrôle d’une importante zone le long de la frontière avec l’Irak, rapporte l’OSDH. Au cours du siège de trois semaines, au moins six soldats ont été tués.

La rébellion tient aussi une grande partie du nord de la Syrie, notamment dans les provinces d’Alep et d’Idlib, dans le nord-ouest du pays, le long de la frontière turque. La région de Deir Ezzor renferme les plus importantes réserves en hydrocarbures de la Syrie, et les rebelles y avaient déjà pris un champ pétrolier début novembre.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/137.jpg

Syrian rebel fighters drive through the gate of the Syrian Government Army Base 46 after its capture, near Aleppo, Syria, on Wednesday. Defected Gen. Mohammed Ahmed al-Faj, who commanded the assault, hailed the capture of the base as « one of our biggest victories since the start of the revolution » against President Bashar al-Assad.

PERTE D’UNE GARNISON STRATÉGIQUE SUR LA ROUTE D’ALEP

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/147.jpgLes bombardements ont repris sur les provinces d’Alep et d’Idlib, où l’armée a récemment perdu une importante base, la base 46, garnison stratégique sur la route d’Alep, la grande métropole du nord syrien. L’armée est parvenue mercredi à chasser les rebelles d’une autre place-forte militaire, celle de Cheikh Souleimane.

Pour la rébellion, la prise de la base 46 est une « victoire majeure », sans doute « la plus grande depuis le début » de la révolte, en mars 2011, selon le général Ahmad Al-Faj, qui dirigeait le siège. La chute de cette base marque la « libération » quasi complète d’une grande partie de la province d’Idlib. L’autoroute allant de la frontière turque jusqu’à Alep est maintenant totalement libre.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/157.jpg

Syrian fighters celebrate their victory on top of a tank they took after storming a military base in Aleppo, Monday, Nov. 19, 2012.

Pour l’armée, la chute de la base 46 signifie aussi la perte de nombreux matériels. Le gros de ces armes et des munitions a été presque immédiatement emporté par les unités ayant pris part à l’assaut, membres de l’Armée syrienne libre (ASL), mais également par les islamistes du Harakat Fajr Al-Islam. Une dizaine de chars T-72, de fabrication soviétique, des mortiers, des batteries de lance-roquettes et des canons d’artillerie lourde ont été ainsi ramenés à une trentaine de kilomètres de là, vers le poste-frontière avec la Turquie de Bab Al-Hawa, où sont stationnés plusieurs de ces katibas (bataillons) de l’ASL.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/168.jpg

Syrian fighters celebrate the victory on top of a tank they took after storming a military base in Aleppo, Monday. The Free Syrian Army has captured several critical areas from President Bashar al-Assad’s government this week, curtailing delivery of supplies of the Assad Army could level the playing field for rebels in Aleppo.

Presse contre-révolutionnaire (LeMonde.fr avec l’Agence Faut Payer, 22 novembre 2012)


Syrie : un obus tiré pour la première fois sur le quartier des ambassades à Damas

Les rebelles syriens ont tiré mardi soir pour la première fois un obus de mortier sur le quartier des ambassades à Damas, semant la panique chez les habitants du centre de la capitale qui jusqu’ici entendaient la guerre sans la voir. (…)

Selon une source officielle et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une personne a été tuée et trois autres blessées par ce tir sur le très chic quartier d’Abou Roummané, situé non loin des bureaux de la présidence dans le nord-ouest de Damas.

L’obus est tombé dans un square à 19h45 (17H45 GMT), a affirmé un résident à l’AFP. Le jardin, très fréquenté après la tombée de la nuit, était alors encore relativement peu peuplé, selon un témoin étranger présent à Damas. (…)

Presse contre-révolutionnaire (Agence Faut Payer, 21 novembre 2012)


Syrie : 40.000 morts en 20 mois de conflit

Les violences en Syrie ont fait plus de 40.000 morts, en majorité des civils, depuis le début de la contestation contre le régime de Bachar al-Assad il y a vingt mois, a rapporté jeudi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Au moins 28.026 civils ont péri depuis le 15 mars 2011, a précisé l’ONG qui considère aussi comme des civils ceux qui ont pris les armes contre les troupes du régime.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/177.jpg

Smoke and fire rise from the Roman citadel of Kalat al-Numan after it was bombed by a Syrian government jet on Tuesday, November 20, in Maaret al-Numan, Syria. The Roman-era town of 150,000 is now virtually deserted due to the heavy shelling and aerial bombardments.

Presse contre-révolutionnaire (Agence Faut Payer, 22 novembre 2012)

This entry was posted in La révolution syrienne and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.