[Afrique du Sud] Grève des ouvriers agricoles : « Les gens en ont assez, ils veulent mettre fin à leurs souffrances »

Mort d’un second travailleur agricole dans la région du Cap Occidental

LE CAP – Un second ouvrier agricole est mort dans la région du Cap Occidental en proie à de violentes grèves.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/054.jpeg

Des protestataires dans la rue principale de Swellendam manifestent pour réclamer un meilleur salaire, le jeudi 15 novembre 2012, lors de troubles généralisés chez les travailleurs agricoles commencés à De Doorns dans la région du Cap Occidental, troubles qui se sont depuis propagés à d’autres villes de la région.

Bongile Ndleni a été tué par balle dans la petite ville de Prince Alfred Hamlet près de Ceres ce mercredi, prétendument par des hommes en pick-up.

Cet ouvrier agricole saisonnier de 40 ans, est décédé ce samedi matin à l’hôpital.

Le porte parole de la police, Andre Traut affirme : «  La police enquête sur les circonstances de ce décès, mais personne n’a encore été arrêté à ce jour ».

Plus tôt cette semaine, Michael Daniels, chauffeur de tracteur de 28 ans, a été tué lors des heurts entre les grévistes et la police à Wolseley.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/068.jpg

Pendant ce temps, les travailleurs agricoles de la région du Cap Occidental ont déclaré qu’ils intensifieraient leur mouvement de grève si le gouvernement n’augmentait pas leurs salaires journaliers minimum.

Les ouvriers de la province ont l’intention de se mettre en grève générale le 4 décembre prochain.

Ils réclament un salaire de 150 rand (13,30€) par jour.

La plupart des ces travailleurs touchent actuellement un salaire moyen de 70 rand (6,20€) par jour.

Mario Wanza, à la tête du « Front démocratique uni » (United Democratic Front), déclare : « Cela va être l’une des grèves les plus suivies, parce que les gens en ont marre, et veulent mettre un terme à leurs souffrances ».

Traduit par nos soins – presse esclavagiste (Graeme Raubenheimer, ewn.co.za, 18 novembre 2012)


Second farm worker dies in W.Cape

CAPE TOWN – A second farm worker has died as a result of the violent strikes plaguing the Western Cape, police confirmed on Sunday.

Bongile Ndleni was shot in Prince Alfred Hamlet near Ceres on Wednesday allegedly by men driving a bakkie.

The 40-year-old seasonal farm labourer died in hospital on Saturday morning.

Police spokespeson Andre Traut said, “The death is being investigated by police and no one has been arrested as yet.”

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/012.jpeg

Earlier this week, tractor driver Michael Daniels, aged 28, was killed during the violence between striking workers and police in Wolseley.

Meanwhile, farm workers said they planned to intensify their strike in the Western Cape if government does not increase their minimum daily wage.

Farm workers across the province intend to embark on mass action on 4 December.

They are demanding a daily wage of R150.

Many of the workers are currently earning an average of R70 a day.

United Democratic Front head Mario Wanza said, “This is going to be one of the biggest strikes to happen because the people are fed up and they want to bring an end to the suffering.”

Presse esclavagiste (Graeme Raubenheimer, ewn.co.za, 18 novembre 2012)


Afrique du Sud : deux morts dans les violences agricoles au Cap

Les violentes manifestations d’ouvriers agricoles de ces derniers jours dans l’arrière-pays du Cap (sud) ont fait deux morts, selon un nouveau bilan divulgué dimanche par la police, au lendemain du décès d’un saisonnier dont les meurtriers sont toujours recherchés.

« Le corps sans vie de Bongile Ndleni, 40 ans, a été retrouvé à son domicile samedi matin », a indiqué le porte-parole de la police régionale Andre Traut.

Tout indique selon la police que l’ouvrier agricole est mort des suites d’une blessure par balles et « une enquête pour meurtre a été ouverte ».

Selon les premiers éléments, des inconnus circulant en camion ont tiré sur la victime dans une exploitation de Prince Alfred Hamlet, près de la localité fruitière de Ceres, alors que tout le secteur était en proie ce jour-là à des scènes d’émeutes, ayant fait un autre mort dans des heurts avec la police à Wolseley.

Ces violences se sont produites alors que des milliers de travailleurs agricoles ont entamé une grève pour protester contre la faiblesse de leurs salaires il y a quinze jours.

Les grèves en Afrique du Sud s’accompagnent régulièrement de confrontations violentes avec la police ou entre travailleurs, les grévistes n’hésitant pas à décourager les autres de travailler par l’intimidation ou le passage à l’acte.

Le calme est revenu depuis samedi selon la police qui continue de quadriller cette région abritant de nombreuses exploitations fruitières, actives à l’export.

« Tout est normal, il n’y a eu aucun incident », a également indiqué dimanche à la mi-journée le chef de la sécurité routière provincial, Kenneth Africa.

Employés sur de vastes exploitations exportant notamment du raisin de table, les ouvriers agricoles des environs travaillent pour des salaires parmi les plus bas du pays (69 à 75 rands par jour, à peine plus de 6 euros), et dans des conditions de travail et de logement souvent abusives.

Le gouvernement est intervenu promettant une révision anticipée du salaire minimum agricole, mais les négociations doivent encore s’ouvrir.

Presse esclavagiste (Agence Faut Payer via Jeuneafrique.com, 18 novembre 2012)

This entry was posted in Radicalisation des luttes ouvrières and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.