[Afrique du Sud] Comment accommoder le jaune

Afrique du Sud : un mineur lapidé à mort

Le cadavre d’un mineur non-gréviste apparemment lapidé à mort a été découvert hier aux abords d’une mine du groupe Anglo American Platinum (Amplats), a indiqué mardi la police sud-africaine. « Selon nos informations, le corps d’un mineur de 56 ans originaire du Mozambique a été trouvé sur le terrain de sport appartenant à la mine d’Amandelbult, face au foyer des mineurs (…) hier matin », a expliqué Ronel Otto, porte-parole de la police du Limpopo (nord).

« Il semble qu’il faisait partie d’un groupe d’employés qui revenaient du travail quand ils ont été agressés par des mineurs en grève. Ils ont été entourés et agressés avec des pierres », a-t-elle ajouté. « À ce stade, il n’y a encore eu aucune arrestation et nous avons ouvert une enquête pour assassinat », a précisé la porte-parole.

Elle a indiqué que la police avait dans un autre incident arrêté lundi 22 personnes brandissant des armes traditionnelles, qui bloquaient une route des environs. La direction du numéro un mondial du platine avait donné jusqu’à lundi matin aux employés de ses sites sud-africains paralysés par une grève sauvage depuis huit semaines pour reprendre le travail, avant de repousser son ultimatum jusqu’à mercredi.

Si le mouvement devait continuer, la compagnie confirmera le licenciement de 12.000 personnes à Rustenburg et devrait en remercier plusieurs milliers d’autres sur les autres sites en grève d’Amandelbult et Union, a-t-elle précisé mardi. Amplats a proposé une prime unique de 4.500 rands (405 euros) bruts si les mineurs reprennent le travail, offre rejetée samedi lors d’un meeting au stade de Rustenburg.

Anglo American Platinum est est la dernière grande compagnie encore paralysée par la vague de grèves sauvages qui a démarré dans le sang à Marikana en août et s’est ensuite propagée dans des mines de platine, d’or, de fer ou de charbon.

Ces conflits sociaux ont fait au total une soixantaine de morts en trois mois, dont 34 mineurs de Lonmin (platine) abattus par la police le 16 août à Marikana. Chez Amplats, les violences ont fait 5 à 10 morts, selon les sources.

Presse esclavagiste (Agence Faut Payer, 13 novembre 2012)

This entry was posted in Radicalisation des luttes ouvrières and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to [Afrique du Sud] Comment accommoder le jaune

  1. jules denis says:

    « Comment accommoder le jaune ? »: Je comprends mal ou alors vous trouvez que c’est justifié de tuer quelqu’un qui ne veut pas faire grève !?

Comments are closed.