[Pays Basque] Le PS travaille (2)

Extradition d’Aurore Martin : un acte dégoûtant et méprisable !

Nous prenons acte de la remise à l’État espagnol d’Aurore Martin, qui risque 12 ans de prison pour sa simple appartenance à un parti légal en France, Batasuna. Ainsi, la France du gouvernement prétendu socialiste extrade ses propres ressortissants pour délit d’opinion, en direction de pays condamnés pour des faits de torture par la CEDH.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/11/024.jpg

Aurore Martin après son arrestation jeudi 1er novembre

En la matière, Valls, Taubira et Hollande font ce que ni Marcelin, ni Pasqua, ni Sarkozy ni aucun gouvernement de droite n’avaient osé ces soixante dernières années – compte tenu de l’histoire particulière de l’Espagne, des liens de solidarité qui se sont tissés par delà les Pyrénées, des rapports de force qui en sont issus.

Devant les réactions indignées, le gouvernement ajoute l’affabulation à l’indigne en prétendant de manière invraisemblable que cette forfaiture ait pu se produire sans qu’il en soit informé ou ne soit intervenu. Au-delà des évidences liées aux circonstances (voyage récent de Valls en Espagne), c’est un mensonge évident car la procédure du mandat d’arrêt européen (MAE) implique que la Chancellerie, au moins, soit informée de l’interpellation, et puisse s’opposer à l’exécution de l’extradition.

Le fait que le seul argument des dirigeants du Parti Socialiste pour protéger l’exécutif soit un bobard destiné à des enfants de dix ans dit à la fois à quel point ils nous prennent pour des idiots et combien une mobilisation massive pourrait les faire reculer.

Au-delà de nos désaccords avec les nationalistes de gauche visés aujourd’hui, les dispositifs répressifs comme le MAE seront dirigés demain, à l’échelle européenne, contre tous ceux et toutes celles qui se révolteront contre la misère grandissante à laquelle nous condamne la classe capitaliste au pouvoir. C’est l’intérêt de tous les prolétaires conscients d’exiger le retour libre d’Aurore Martin et l’abolition du MAE.

Liberté pour Aurore Martin !
Ne cédons rien des libertés conquises !
Honte à ce gouvernement qui ose usurper le nom de socialiste !

Union Pour le Communisme, Initiative Communiste Ouvrière

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , . Bookmark the permalink.