Appel à la résistance massive contre l’État terroriste ! Témoignage d’un-e résistant-e sur la ZAD à propos de la terreur d’État du 30 octobre à NDDL

Vu sur le site internet des occupant-e-s de la ZAD, le 31 octobre 2012 :

La haine, que de la haine.

Aujourd’hui mardi 30 octobre 2012 des terroristes (le terme terrorisme est apparu alors que l’État terrorisait les populations) nous ont assiégés. Armés de flashball, de grenades asourdissantes et de désencerclement, de tazers, de flingues, de matraques de tout l’équipement qui puent les morts tombés sous leur joug. Ils ont encerclés et après des affrontements où l’on entendait les détonations des grenades, les bulldozers sont arrivés. Ces engins de destructions étaient venus pour effacer un espace où des individu-e avaient repris en main leur vie de leur manière, où illes défendaient ce qui permet à tou-te-s de vivre. Parce que « quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas ».

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/0134.jpg

Mais ces dangeureux terroristes souhaitaient tout détruire pour bétonner ce qui permet à tou-te-s de vivre pour l’emploi, pour la croissance, et bien sûr au nom de l’écologie. Alors c’était facile pour eux car un multinationale-État leur permettaient de tout faire. Dans ce monde la justice est au service des véritables terroristes.

Alors M. le préfet et sa clique, quand on attaque des gens à la grenade et au flashball… Quand on terrorise les gens par l’opression la répression, quand on détruit ce qui permet à toi et tes sbires de vivre sur cette terre et qu’en plus tu as le culot de dire que nous sommes des terroristes qui vous harcelons, permets-moi de te dire que ton arrogance et ton mépris sont le reflet de ton inconscience. Alors toi le préfet, toi la république terroriste endormeuse des masses, va te jeter dans le gouffre que tu a créé.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/0323.jpg

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/0424.jpgOn devrait vous condamner pour saccage, destruction du vivant, génocide indirect sur le long terme de l’espèce humaine, terrorisme contre une population, par la répression, mise en danger des chances de survie de l’humanité, collaboration avec une mafia nommée multinational , organisation de malfaiteurs ayant commis des dégradations en réunion, mise en danger de personnes avec des armes « non létales » participation à l’extinction d’espèces vivantes, pollution grave des sols, de l’atmosphère via le kérozène et le bétonnage, déportation de la population locale en HLM, mise en danger de la biodiversité et des relations humaines. Mais pas pour vous enfermer dans une prison mortifère que vous avez mise au point, pas pour vous condamner à mort dans un tribunal populaire, non. Mais pour vous employer à aller dans tous les lieux radioactifs, dans tous les lieux pollués pour les décontaminer avec le matériel que vous donnez au « simple » employé de base. Pour vous mettre en face de la réalité que vous avez créée, toi la république, toi le patron, toi la multinationale, toi le flic, toi l’État, toi le patriarcat, toi le fasciste, toi le collabo.

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme and tagged , . Bookmark the permalink.