Gendarmes mobiles dégagés à Compiègne

Compiègne : des gendarmes évacués d’un hôtel après des menaces de mort

Ce lundi 22 octobre, vers 11h45, des policiers ont procédé à l’évacuation d’un hôtel à Compiègne (Oise). Les forces de l’ordre sont intervenues après la réception, par le gérant des lieux, d’un mail particulièrement inquiétant et contenant des menaces de mort à l’encontre de gendarmes, actuellement en résidence dans son établissement.

Rattachés à un peloton de gendarmerie mobile, ces derniers ont été placés en sécurité avant l’intervention d’une équipe de démineurs, alors qu’un périmètre de sécurité était disposé autour des lieux. « Dans ce mail, il était fait état d’une grande attaque menée contre ces militaires, confie un haut fonctionnaire. Le ou les auteurs de ce courriel précisaient encore qu’ils allaient tuer des gendarmes s’ils ne quittaient pas immédiatement l’hôtel dans lequel ils séjournaient ».

Après avoir fouillé l’ensemble du bâtiment concerné, les forces de l’ordre n’ont rien détecté de suspect et le périmètre de sécurité a été levé vers 17h30. Les enquêteurs de l’antenne de la police judiciaire de Creil ont été chargés des investigations.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Stéphane Sellami, LeParisien.fr, 24 octobre 2012)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , . Bookmark the permalink.