[Chronique de Youv derrière les barreaux] « Ces filles-là ne croyaient plus au père Noël depuis longtemps elles l’ont démonté au centre commercial LOOOOL »

http://juralib.noblogs.org/files/2012/09/0513.jpg[8 janvier 2012]
Partie écrite à 5 heures du mat à l’heure où tout le monde ronfle LOL

Hier vers 23 heures je reçois un message privé sur mon compte Facebook c’est une de mes lectrices qui venait me faire part de sa récente sortie de prison et qui me souhaitait du courage pour mon épreuve, elle venait tout juste de sortir d’une célèbre prison parisienne pour femmes son soutien m’a beaucoup touché donc j’ai voulu écrire pour toutes ces femmes incarcérées, j’ai toujours voulu écrire sur ces femmes que l’on mettait à l’ombre mais je n’avais pas eu de témoignage crédible sur cet univers j’avais là un témoignage de Mademoiselle X à chaud sorti du four de la zonzon elle me paraissait plus que crédible son témoignage sentait le vécu et la sincérité, donc j’ai pris ma plume pour retranscrire tout ce qu’elle me disait ses sentiments ce qu’elle y a vu et vécu cette femme touchante et émouvante m’a inspiré cette partie on sent dans ses mots ses phrases le courage d’une femme sortie des geôles de l’État.

LA PRISON EST-ELLE FAITE POUR UNE FEMME ?

M.A.F. (maison d’arrêt pour femmes) voilà où évoluent des milliers de femmes de mères certaines y ont accouché le système carcéral est dur bouillant pour un homme alors [qu’est-ce] que ça doit être pour ces femmes ces guerrières des temps modernes. L’incarcération féminine est devenue chose courante en 2012, normal les temps sont durs donc même les meufs vont au charbon la crise a contaminé tout le monde.

Mademoiselle X goûte la première fois de sa vie à la prison il y a cinq mois en région parisienne. Quatre-vingt-seize heures plus tôt elle était libre et là la voilà nue devant une matonne qui la fouille sans pudeur déstabilisant pour elle même si elle a entendu parler de la prison par ses proches rien ne vaut une telle immersion au cœur de la fournaise.

Cellule arrivant Mademoiselle X est seule face à elle-même fenêtre sans barreaux qui ne s’ouvre que au quart qu’est-ce qu’il se passe dans la tête de cette femme qui vient de réaliser que ces prochains mois voire ces prochaines années c’est assise là entre quatre murs qu’elle va les passer.

Première nuit au milieu des lionnes pour Mademoiselle X la chasse est ouverte tous les coups sont permis il n’y avait qu’une règle c’est qu’il n’y en avait pas chacune pour sa peau.

Une cour de promenade où se croisaient plusieurs types de filles venant des quatre coins du monde il y avait les Roumaines reines du pickpocket les Brésiliennes tombées pour stups les Chinoises [pour] escroquerie ou vol contrefaçon etc. les Basques tombées pour des raisons politiques et y avait les ghetto youth les meufs de banlieue pour la plupart noires et arabes elles elles touchent à tout prêtes à tout pour l’oseille des vraies Amazones LOL.

Les années 2000 ont vu grandir une nouvelle génération de meufs qui [n’]étaient [pas] mieux servies que par elles-mêmes elles n’attendaient plus qu’un mec les entretienne c’est mort ces filles-là ne croyaient plus au père Noël depuis longtemps elles l’ont démonté au centre commercial LOOOOL.

Premiers pas de Mademoiselle X au hebs au bout de un mois ils lui imposent une copilote en cellule qu’elle vire aussitôt incompatibilité d’humeur LOL ambiance normale dans un endroit anormal douche dans des cabines à l’ancienne sans porte pour avoir l’eau fallait tirer sur une chaîne suspendue au-dessus de ta tête système D pour avoir de l’eau en continu elles accrochent à la chaîne une bouteille d’eau en guise de poids.

Les plus privilégiées c’est celles qui acceptent de flirter voire plus avec leurs bourreaux.

Ça fait des yoyos pour se passer des trucs par la fenêtre avec de la laine ou des chemises de nuit déchirées sponsorisées par la prison le pire c’est que dans les ateliers de la zonzon elles mettaient en boîte des préservatifs LOL comme pour les frustrer plus qu’elles ne l’étaient déjà.

Des guerrières au visage d’ange à certaines on donnerait le monde sans confession même si elles ont commis des trucs de fous malades.

Mademoiselle X était incarcérée juste pour mettre la pression à son homme ils ont voulu le faire chanter en enfermant celle qu’il aime une cruauté de plus dans ce système.

La prison ne rend pas meilleur qui que ce soit encore moins une femme j’en suis convaincu la prison te remplit juste de colère et de rancune.

Cette brève rencontre et discussion que j’ai eues avec Mademoiselle X m’a apporté ce regard que je n’avais pas sur la condition des femmes en cellule merci infiniment à cette femme de courage.

JE PERSISTE ET JE SIGNE LA PLACE D’UNE FEMME N’EST PAS EN PRISON.

Ce contenu a été publié dans Beau comme une prison qui brûle, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [Chronique de Youv derrière les barreaux] « Ces filles-là ne croyaient plus au père Noël depuis longtemps elles l’ont démonté au centre commercial LOOOOL »

  1. Biyaka dit :

    garde tes grandes idées dans ta ptite tete ducon.
    1) la place d’une femme c ou selon toi?
    2) et la prison c la place de qui alors, M. le Juge?

Les commentaires sont fermés.