[Montargis] « Fliquette suicidée, à moitié pardonnée »

La femme commissaire de police de Montargis (Loiret) s’est suicidée chez elle

Une femme commissaire de police de 31 ans, qui avait pris à la rentrée son poste à la tête du commissariat de Montargis (Loiret), s’est suicidée à son domicile lundi après-midi, a-t-on appris auprès de la police judiciaire.

La jeune femme, qui a occcupé plusieurs postes en Seine-et-Marne entre 2005 et 2009, notamment comme responsable de communication interministrielle, a réussi le concours interne de commissaire en 2010.

Elle effectuait depuis septembre son premier poste à la tête du commissariat de police de Montargis avec sous sa responsabilité une centaine de policiers.

Elle s’est suicidée par arme à feu mais il n’était pas possible de savoir lundi soir s’il s’agissait ou non de son arme de service, ni si son suicide était en rapport avec son travail ou sa vie personnelle.

La DIPJ d’Orléans est chargée de l’enquête.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Agence Faut Payer, 8 octobre 2012)

This entry was posted in La police travaille, Violences policières et idéologie sécuritaire and tagged , , , , . Bookmark the permalink.