[Révolution tunisienne] Sit-in contre la réouverture du dépôt d’ordures de Guellala (Djerba)

Djerba – Les protestataires s’attaquent aux forces de l’ordre

De violents affrontements ont eu le samedi à Djerba entre certains protestataires et  les forces de l’ordre. Ils ont généré une cinquantaine de blessés : deux parmi les manifestants et 48 parmi les forces de l’ordre.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/211.jpg

Les affrontements ont éclaté lorsque les forces de l’ordre ont fait usage de bombes lacrymogènes pour disperser un site in [sic] sauvage bloquant la route menant à la décharge des déchets ménagers de Guellala.

Mais la réaction des protestataires renforcés par des casseurs a été très violente puisqu’ils ont utilisé des pierres, des armes blanches et des cocktails molotov pour riposter aux forces de l’ordre et incendier huit voitures de la police.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/25.jpghttp://juralib.noblogs.org/files/2012/10/221.jpg

Rappelons que Djerba est submergée par les déchets depuis la fermeture de la décharge de Guellala, en raison d’un sit-in observé par les habitants, et ce en signe de protestation contre ses effets néfastes sur l’environnement et la santé.

Les habitants souffrent le calvaire avec un manque d’espace alors que les dépotoirs sont inexistants.

Les habitants qui s’opposent radicalement à tout aménagement de terrain pour l’exploiter en tant que décharge temporaire viennent d’exprimer leur ras le bol avec les dégâts que l’on sait.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/23.jpg

Commentaires choisis :

al07 07-10-2012 11:24
Ce n’était pas : « un site in sauvage » !
Mais un sit in pour protester contre la réouverture du dépôt d’ordures de Guellala et contre les nuisances à même pas 500 mètres des habitations qui cause de graves problèmes sanitaires, des enfants malades à répétition, les odeurs, les rats… etc C’est devenu insoutenable et les élus ne font rien !

noelle 08-10-2012 11:24
franchement c’est quoi cette couverture ?? pourquoi vous présenter ces gens comme des sauvages ??? on le sait tous qu’il y a eu affrontement entre eux et les forces de l’ordre ! mais au lieux de publier des articles pour ne rien dire, allez au vif du sujet ! faites votre enquête et découvrez pkoi ces habitants ont ils sitiné ?

Publié par des ennemis de la révolution (Espace Manager, 7 octobre 2012)


Tunisie – Djerba sous les immondices

L’ile de Djerba vit des heures difficiles. Submergée par les déchets depuis la fermeture de la décharge de Guellala, en raison d’un sit-in observé par les habitants, en signe de protestation contre ses effets néfastes sur l’environnement et la santé, l’île suffoque !

Malgré les efforts de la municipalité de Djerba Ajim qui a, un tant soit peu, réussi à régler le problème de gestion des déchets, à Midoun et Houmet Essouk, les habitants souffrent le calvaire avec un manque d’espace flagrant.

Comment collecter les ordures alors que les dépotoirs sont inexistants au point de garder les déchets dans les camions poubelles en tant que solution temporaire, sachant que les habitants s’opposent radicalement à tout aménagement de terrain pour l’exploiter en tant que décharge temporaire.

C’est pas bon pour le tourisme !

Publié par des ennemis de la révolution (Espace Manager, 6 octobre 2012)


Tunisie – Djerba : 26 blessés dans les affrontements de Guellala

De violents affrontements ont eu lieu, samedi, entre des habitants de Guellala et des unités de la sécurité nationale, dans cette localité de la délégation de Djerba Ajim (gouvernorat de Médenine). Les affrontements ont fait des blessés des deux côtés. Les agents de sécurité ont fait usage de bombes lacrymogène, alors que les protestataires ont utilisé des pierres et ont incendié 8 voitures de police.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/26.jpgLes troubles avaient commencé le matin, avec l’arrivée des forces de sécurité à Guellala pour disperser un sit-in sur la route menant à la décharge des déchets ménagers de Guellala. Le gouvernement avait décidé de laisser la décharge ouverte jusqu’à la fin de 2013, date prévue pour sa fermeture définitive. L’accord de fermeture définitive avait été obtenu à l’issue de la rencontre du chef du gouvernement provisoire, jeudi, avec une délégation des sit-inneurs.

Face au refus des protestataires d’évacuer les lieux et leur attachement à la fermeture définitive immédiate de la décharge, la situation a dégénéré, notamment lorsque de nombreux habitants se sont dirigés vers le centre ville de Guellala, à trois kilomètres de la décharge, où de violents affrontements se sont produits avec jets de pierres et usage massif de gaz lacrymogène.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/24.jpgDes manifestants ont tenté d’envahir le poste de la sécurité de la localité et défoncé la porte du local du mouvement Ennahdha (principale composante de la Troika au pouvoir). Les affrontements se sont accentués, au cours de l’après-midi, entre des groupes de protestataires et des agents de la sécurité qui n’ont pas pu, malgré les renforts, disperser les manifestants. D’importantes colonnes de fumées se sont formées sur les lieux des affrontements a constaté la correspondante de l’agence TAP.

Une source médicale de l’hôpital régional Sadok Mokaddem de Djerba-Houmet Souk a indiqué que l’établissement a accueilli 26 blessés parmi les forces de sécurité et un citoyen, soulignant que les blessures ne sont pas graves.

Le calme est revenu dans l’après-midi avec le retrait des forces de sécurité et le déploiement des unités de l’armée nationale, dans le centre ville de Guellala. Des carcasses des voitures incendiées, des amas de pierres et des produits d’artisanat en poterie jonchaient les routes menant à la décharge.

Les unités de la sécurité avaient tenté, au début de la semaine, d’intervenir pour éloigner les sit-inneurs de la décharge, afin que les camions puissent déverser les déchets, mais elles s’étaient retirées sans qu’il y ait eu d’affrontements avec les nombreux protestataires.

Publié par des ennemis de la révolution (TAP, 6 octobre 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites, La révolution tunisienne and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to [Révolution tunisienne] Sit-in contre la réouverture du dépôt d’ordures de Guellala (Djerba)

  1. Pingback: [Révolution tunisienne] Sit-in contre la réouverture du dépôt d ... | Infos du Canard Sauvage | Scoop.it

  2. A.D. says:

    « C’est pas bon pour le tourisme ! »
    Ce n’est pas bon pour l’économie, l’économie touristique qui fait des hôtels et des employées serveurs-serveuses, l’économie qui fait que nous sommes exploité-e-s.

Comments are closed.