[Révolution tunisienne] « Le cocktail Molotov est une arme incendiaire artisanale composée d’une bouteille en verre, un torchon en tissu trempé dans un liquide inflammable (huile, alcool, essence) »

Un magazine tunisien explique aux enfants comment fabriquer un cocktail Molotov

Dans son 302e numéro de septembre, le magasine pour enfants Qaws Qozah (Arc-en-ciel), a consacré un article sur la fabrication du cocktail Molotov.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/10/27.jpg

Ce magazine, qui existe depuis plusieurs années, a consacré son numéro de septembre à la rentrée scolaire. Mais aussi à quelques conseils et autres jeux. Jusque-là, tout va bien. Mais le magazine, destiné essentiellement aux petits écoliers, a publié dans une rubrique appelée Le Près du savoir des informations sur l’origine du cocktail Molotov et sa fabrication (ingrédients et mode d’emploi).

« Le cocktail Molotov est une arme incendiaire artisanale composée d’une bouteille en verre, un torchon en tissu trempé dans un liquide inflammable (huile, alcool, essence)… L’origine du mot a été attribuée par les soldats finlandais lors de la seconde guerre mondiale à Viatcheslav Molotov, ministre des Affaires étrangères de l’Union soviétique, pendant la période appelée la “Guerre d’hiver” », apprend Qaws Qozah à nos petites têtes brunes.

L’opinion publique, sur les réseaux sociaux, est ulcérée par cette publication et demande aux autorités d’intervenir.

Si le caractère historique et scientifique d’une telle information ne pose pas de problème, sa publication dans la conjoncture difficile actuelle en Tunisie, marquée par des agitations sociales et des affrontements entre des manifestants et des forces de l’ordre, pourrait porter à équivoque.

Publié par des ennemis de la révolution (Kapitalis, 8 octobre 2012)


Tunisie. Un magazine pour enfants donne la recette du cocktail Molotov

Pour avoir expliqué à ses jeunes lecteurs comment fabriquer un cocktail Molotov, un magazine tunisien pour enfants va être poursuivi en justice, ont annoncé les autorités tunisiennes mardi 9 octobre. Le ministère de la Femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées a demandé l’ouverture d’une enquête contre les directeurs de la publication et toute personne impliquée.

L’article, publié dans le dernier numéro de Kaous Kouzah (arc-en-ciel, en arabe), lu depuis des décennies en Tunisie par les enfants de 5 à 15 ans, montre le dessin d’une bouteille en feu et des instructions pour la fabriquer. Le magazine publie aussi la mention suivante dans l’article, publié dans la rubrique « Le coin du savoir » : « Il s’agit d’une arme improvisée souvent utilisée dans des émeutes et actes de sabotage en raison de sa simplicité de fabrication et d’utilisation. »

Le magazine « met en danger la vie des enfants »

L’article explique ensuite que la bouteille doit être remplie qu’un chiffon imbibé doit être glissé à l’intérieur du récipient avant d’être allumé. « La bouteille est ensuite lancée contre l’objet visé. [Elle] se casse et incendie » sa cible, ajoute-t-il.

Le ministère considère que l’article « encourage la pensée violente et terroriste ». Il met aussi en danger la vie des enfants en « encourageant l’usage de cocktails Molotov dans des actes de vandalisme ou de terrorisme », selon le ministère tunisien.

Le magazine n’est pas orienté politiquement, mais l’article touche un point sensible du pays. La révolution tunisienne a mené à l’élection démocratique d’un gouvernement de transition dirigé par le parti islamiste Ennahda, mais les violences perpétrées par les groupes extrémistes persistent [sic], et l’usage de cocktails Molotov y est fréquent.

Publié par des ennemis de la révolution (FTVi avec Reuters et AFP, 9 octobre 2012)

This entry was posted in Des armes des chouettes des brillantes, L'insurrection tunisienne et ses suites, La révolution tunisienne and tagged , , . Bookmark the permalink.