Y’a de la haine à Sumène (Gard)

Face à la montée en puissance de l’extrême droite locale et à son nauséabond cortège de haine xénophobe, une centaine d’habitants de Sumène et environs se sont réunis dans le village mercredi.
Un « pot de l’amitié » et d’information, est prévu ce mardi 11 septembre à 18h place du Plan à Sumène.

Infos Anti-autoritaires en Cévennes à l’Assaut des Montagnes !, 7 septembre 2012


« On se calme ! »

Sumène, le 6 septembre 2012

Depuis les dernières élections et les scores record du Front National dans notre département du Gard, un groupe de personnes se revendiquant du Front National ou de la Ligue du Midi fait régner un climat de violence dans notre village.

Durant la campagne électorale déjà, des insultes avaient été  proférées et des coups portés par certains membres de l’extrême-droite locale, notamment à l’encontre de jeunes Suménois pour une malheureuse histoire d’affiche dégradée…

Puis, sous le prétexte du bris d’une vitre de la supérette de la candidate FN aux législatives, des accusations injustifiées ont été colportées à l’encontre de certains habitants du village par des proches de la candidate, qui tentent depuis de stigmatiser une partie de la population.

Pendant la fête votive, des intimidations, menaces et agressions verbales ont été proférées par ces mêmes personnes proches du FN, et subies par de nombreux Suménois, désignés comme « nuisibles et indésirables »…

Fin août, suite à une altercation entre un membre de la Ligue du Midi et des clients sortis de la pizzeria, la situation a dégénéré en une véritable chasse à l’homme dans le village et ses environs : agression d’un touriste et de ses enfants sur le Plan par quatre personnes armées de battes de base-ball et de barres de fer ; puis, prise en embuscade d’une famille à son domicile par une bande de dix personnes, armées elles aussi, se réclamant du Front National ou de la Ligue du Midi.

Nous, habitants de Sumène, sommes nombreux à refuser de rester sans réagir face aux multiples événements récents, à refuser de laisser s’instaurer la haine et la violence dans ce village que nous aimons et dans lequel nous vivons, travaillons, consommons, scolarisons nos enfants, déployons nos énergies… Nous préférons développer des liens sociaux, de solidarité, d’échanges et de partage, plutôt que de chercher à diviser et à exclure.

C’est pourquoi, dans un esprit d’apaisement, nous vous convions à un pot de l’amitié mardi 11 septembre à 18h, sur la place du Plan à Sumène. Chacun y est invité et y trouvera sa place, dans un esprit de vivre ensemble et de respect mutuel.

NOUS REFUSONS DE NOUS LAISSER INTIMIDER PAR CETTE GROSSIÈRE ENTREPRISE DE
DISCRIMINATION.

Des habitants de Sumène et de ses environs

This entry was posted in Antifascisme and tagged , , . Bookmark the permalink.