[Mantes-la-Jolie] Immolation ou révolution

Mantes-la-Jolie : il s’immole par le feu à la CAF

Un homme a été hospitalisé mercredi dans la matinée dans un état grave après s’être immolé par le feu dans les locaux de la caisse d’allocations familiales de Mantes-la-Jolie (Yvelines). L’homme, âgé de 51 ans, originaire de la commune voisine de Mantes-la-Ville, s’était présenté dans les bureaux de la Caf, situés dans la cité du Val-Fourré, peu avant 10 heures.

Au cours d’un entretien en tête-à-tête, un conseiller lui a alors appris que le RSA venait de lui être suspendu pour le mois de mai. Il s’agissait, selon la CAF, d’une suspension provisoire, en raison d’un manque de pièces justificatives.

Sans dire un mot, toujours selon un représentant de la CAF, l’allocataire a sorti une bouteille contenant un produit inflammable dont il s’est aspergé avant de mettre le feu. Il s’est aussitôt embrasé. Le personnel et d’autres allocataires présents lui sont venus en aide pour éteindre les flammes. Selon la préfecture, les blessures sont sérieuses mais les jours de la victime ne seraient pas en danger.

Une cellule psychologique a été mise en place pour réconforter le personnel et les témoins de ce drame qui sont en état de choc. Les bureaux de la caisse ont été fermés.

Presse provisoire (Mehdi Gherdane & Aurélie Ladet, LeParisien.fr, 8 août 2012)

This entry was posted in Luttes des chômeurs et précaires and tagged . Bookmark the permalink.

2 Responses to [Mantes-la-Jolie] Immolation ou révolution

  1. **** says:

    « Après deux témoins agressées dans le cadre d’un reportage réalisé par une équipe de Direct 8 en Corse, ce sont des journalistes de France 2 qui ont vu leur travail perturbé hier à Mantes-la-Jolie, en région parisienne. De nombreux médias se sont rendus dans cette commune des Yvelines après qu’un habitant a décidé de s’immoler par le feu dans les locaux de la caisse d’allocations familiales suite à la suspension du versement de son RSA.
    En fin de journée, alors qu’ils étaient en train de monter leurs images, trois journalistes de la chaîne publique ont été abordés par plusieurs jeunes, avec qui ils ont discuté « calmement », selon une source citée par Le Monde. Un autre jeune a profité de ce moment pour ouvrir le coffre de leur véhicule et dérober une caméra, dont la valeur est estimée à 25.000 euros. »

    PureMedias, 9 août 2012

  2. Si un se divise en deux.. c'est qu'il est plusieurs says:

    La ministre Marisol Touraine est émue, va-t-on voir les allocataires se munir de white spirit avant tout passage en CAF ou en Pôle (il y a eu il y a quelques semaines une immolation à Dieppe : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=6117), au cas où ?
    En fait, en juin, juillet, et août, ce quincagénaire n’avait pas eu ses 417€ mensuels puisque la CAF avait coupé le RSA depuis mai.
    La ministre est émue, le JL lui reste imperturbé et nous donne un choix, « Immolation ou révolution », conforme à son goût pour le binaire, un « ou bien » plutôt qu’un « et », zappant sans scrupules de nombreuses variantes et combinaisons possibles. On en en finit pas avec la misère.

Comments are closed.