[L’armée travaille] « D’ici 5 ou 10 ans, 30’000 drones voleront au-dessus de nos têtes. Chacun d’eux pourrait se transformer en missile utilisé contre nous »

Hacking. Des scientifiques piratent un drone de l’armée

Des universitaires américains sont parvenus à prendre les contrôles d’un drone militaire pour seulement 1000 dollars de matériel.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/07/011.jpg

Les commandes GPS sont le talon d'Achille des drones américains.

Tout ce qui est connecté peut être hacké ! La preuve avec Todd Humphreys et ses chercheurs de l’Université d’Austin, au Texas. Relevant un défi lancé par l’armée américaine, ils sont parvenus à pirater un drone militaire. Le tout pour moins de 1000$ de matériel, rapporte Fox News.

Les scientifiques ont pris le contrôle de l’appareil sans pilote en interférant avec ses commandes GPS au moyen d’un signal pirate. Pas de quoi calmer les détracteurs de ces machines, qu’ils accusent de bavures à répétition.

Avions de ligne exposés

Cette annonce de piratage tombe d’autant plus mal que le Gouvernement américain envisage d’étendre l’utilisation des drones sur son territoire pour des missions de surveillance et de maintien de l’ordre. « D’ici 5 ou 10 ans, 30’000 drones voleront au-dessus de nos têtes, explique Todd Humphreys. Chacun d’eux pourrait se transformer en missile utilisé contre nous. »

Plus inquiétant encore: la méthode mise au point par les chercheurs texans permettrait aussi de prendre le contrôle d’un avion de ligne. « Il va falloir repenser les consignes de sécurité établies après le 11 septembre 2001, met en garde Todd Humphreys. Il n’est plus nécessaire d’entrer dans le cockpit pour détourner un avion. »

Presse terroriste (Simon Koch, TDG.ch via Newsnet, 29 juin 2012)

This entry was posted in General and tagged , , , . Bookmark the permalink.