Des locaux de Microsoft en Grèce visés par un attentat

Des individus sont entrés, mercredi 27 juin, à l’aube, dans les locaux de Microsoft à Athènes et ont fait exploser une camionnette avec des bonbonnes de gaz, provoquant un incendie qui s’est soldé par d’importants dégâts, selon une source policière.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/0132.jpg

La police antiterroriste a été chargée de l’enquête sur ces faits, que les autorités ont qualifié d’attentat extrémiste au vu des premiers éléments, selon la même source.

Deux ou trois personnes cagoulées à bord d’une camionnette volée ont forcé à 3h45 locales (2h45 à Paris) l’entrée des locaux de Microsoft avant de sortir du véhicule, d’immobiliser les deux agents de sécurité du bâtiment et de mettre le feu à la camionnette, remplie des bonbonnes de gaz, selon la police.

LES AUTEURS DE L’ATTENTAT RECHERCHÉS

L’incendie provoqué a endommagé l’entrée et le rez-de-chaussée du bâtiment, situé à Maroussi, dans la banlieue nord d’Athènes. Les inconnus ont ensuite pris la fuite et la police est en train de les rechercher.

Les attentats, sans victime pour la plupart, contre des cibles diplomatiques, services publics, succursales et agences de banque sont fréquents en Grèce et sont souvent attribués à la mouvance extrémiste ou anarchiste locale par la police.

Le dernier attentat de ce genre a eu lieu en avril, quand un groupe inconnu jusque-là baptisé « Action révolutionnaire » avait revendiqué l’explosion d’un engin incendiaire devant une annexe du ministère de l’administration, à Athènes, provoquant d’importants dégâts matériels.

Presse terroriste (LeMonde.fr avec l’Agence Faut Payer, 27 juin 2012)

This entry was posted in L'insurrection grecque de décembre 2008 et ses suites and tagged , , . Bookmark the permalink.