Le suicide est-il une solution ? Nouvelles réponses à une enquête surréaliste

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/001.png

La Révolution surréaliste n° 2, 15 janvier 1925


Afghanistan : record de suicides dans l’armée américaine

Près d’un suicide par jour en cinq mois ! Des données provenant d’un rapport du Pentagone et diffusées par l’Associated Press dressent un tableau alarmant.

Sinistre record pour l’armée américaine en Afghanistan. Avec 154 suicides pour les 155 premiers jours de 2012, elle enregistre des statistiques inégalées depuis dix ans. Si 2010 et 2011 ont été relativement épargnées, ce bilan marque une hausse de 25 % du taux de suicide en deux ans. Un bilan qui, selon le magazine américain Time, aurait dépassé de près de 50 % celui des pertes américaines en Afghanistan sur la même période — de janvier à mai. Une mauvaise surprise pour le département de la Défense, qui envisageait déjà ce début d’année avec pessimisme : il estimait à 136 le nombre de soldats susceptibles de mettre fin à leurs jours.

Les raisons d’une telle augmentation, qui concerne uniquement le personnel actif ou « entre deux tours » — en particulier les forces aériennes, avec 32 suicides depuis janvier, contre 23 l’an passé, sur la même période —, restent mal connues. Pour le Time, qui évoque le stress post-traumatique, le mauvais usage de prescriptions médicales ou encore les problèmes financiers, la pression d’un effort de guerre soutenu depuis dix ans — en particulier pour les soldats ayant participé à de multiples missions de combat — ne serait pas étrangère à cette situation.

(…) Le rapport du Pentagone évoque néanmoins un taux de suicide important auprès du personnel jamais déployé.

(…) Devant la recrudescence des suicides, les services militaires américains auraient pourtant pris des mesures : augmentation du nombre de spécialistes de santé mentale sur le terrain, cours de gestion du stress, mise à disposition de numéros verts ou de conseillers par Internet pour permettre une assistance gratuite et confidentielle, investissements dans la recherche…

En vain. Selon le Time, le Pentagone lui-même aurait admis dans son rapport ne pas connaître l’efficacité de ses méthodes de prévention…

Presse suicidaire (Marie De Douhet, LePoint.fr, 20 juin 2012)


Condamné pour corruption, l’ex-Premier ministre roumain tente de se suicider

L’ancien Premier ministre roumain Adrian Nastase condamné mercredi à deux ans de prison ferme pour corruption, a tenté de se suicider quand la police est venue le chercher à son domicile.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/052.jpeg

Adrian Nastase le 13 juin 2012

« Le procureur a été informé par la police d’une tentative de suicide de M. Adrian Nastase », précise le parquet.

M. Nastase s’est tiré une balle dans la gorge après avoir demandé aux policiers qui étaient venus le chercher de le laisser prendre quelques livres, selon des sources citées par l’agence de presse Mediafax.

Des journalistes de l’AFP présents devant la résidence de M. Nastase ont vu l’ancien chef du gouvernement inconscient sur un brancard.

Il a été transporté dans un hôpital de Bucarest, mais aucune information n’était disponible sur son état de santé.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/06/066.jpg

Le Premier ministre roumain Victor Ponta qui appartient au même parti, le parti social-démocrate, que M. Nastase, s’est immédiatement rendu sur place.

M. Nastase, 61 ans, Premier ministre entre 2000 et 2004, a été condamné mercredi par la Cour suprême à deux ans de prison ferme pour avoir détourné plus d’un million et demi d’euros pour sa campagne électorale (…).

Il est le plus haut responsable politique condamné à ce jour pour des faits de corruption dans la Roumanie post-communiste.

L’un de ses avocats, Lucian Bolcas, a déclaré à la chaîne de télévision Realitatea TV que son client allait contester ce jugement auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg.

L’ancien Premier ministre est décrit par les analystes comme le mentor politique de l’actuel Premier ministre Victor Ponta. (…)

Très peu de chefs de gouvernement ont été condamnés à de la prison ferme en Europe pour des faits de corruption.

L’ancien président du Conseil italien Bettino Craxi avait été condamné définitivement à de la prison ferme dans les années 1990 dans diverses affaires, mais il avait toutefois fui l’Italie afin de ne pas purger sa peine, avant de mourir en 2000.

Presse suicidaire (Agence Faut Payer et Liberation.fr, 20 juin 2012)

This entry was posted in General and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.