[ACAB] La police travaille à Massy (2)

Un gymnase incendié à Massy

Un gymnase est parti en fumée ce dimanche, vers trois heures du matin, à Massy. Un incendie très vraisemblablement d’origine criminelle. L’équipement ravagé par les flammes, situé dans le quartier de Villaine, servait aux jeunes gymnastes de la ville, hébergés provisoirement là depuis… l’incendie de leur propre gymnase, lors des émeutes de 2005.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1338145154.jpg

Ce nouvel incident survient dans un climat tendu à Massy, depuis la mort dans un accident de moto dans la nuit de mardi à mercredi dernier d’un jeune de 24  ans. Ce dernier roulait sans casque sur un engin volé.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Florence Mereo, LeParisien.fr, 27 mai 2012)


Massy : marche blanche pour les deux morts

Une marche blanche a eu lieu dimanche à Massy, en Essonne, en mémoire d’un jeune homme mort mercredi dans un accident alors qu’il roulait sans permis sur une moto volée, et un gymnase a été entièrement détruit par un incendie dans la nuit sans que les enquêteurs fassent de lien avec le décès, a-t-on appris de sources concordantes.

Environ 300 personnes ont participé à la marche blanche, partie d’Antony, dans les Hauts-de-Seine, ville où habitait le jeune homme de 24 ans, pour rejoindre la commune voisine de Massy et le quartier de Villaine où il est décédé, a expliqué une source proche du dossier. La manifestation s’est déroulée dans le calme et aucun incident n’est à déplorer, selon cette source.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la vitrine d’une agence d’assurance a été endommagée par un jet de pierre. Un gymnase a part ailleurs été entièrement détruit la même nuit dans un incendie dont l’origine restait indéterminée, selon la source proche du dossier.

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Europe1.fr avec l’Agence Faut Payer, 27 mai 2012)


Massy de nouveau secoué par une nuit d’échauffourées

Des heurts ont éclaté entre jeunes et forces de l’ordre, deux jours après la mort d’un jeune qui roulait à bord d’une moto volée.

De nouvelles échauffourées ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi entre les forces de l’ordre et de jeunes habitants de Massy (Essonne), après la mort mercredi d’un jeune homme qui roulait sans casque à bord d’une moto volée.

Des jeunes ont lancé des feux d’artifice en direction des forces de l’ordre déployées sur place, qui les ont dispersés à l’aide de gaz lacrymogènes, a expliqué Claude Fleutiaux, directeur de cabinet du préfet de l’Essonne.

« Il n’y a pas eu d’affrontement durable », a-t-il précisé.

Selon plusieurs sources proches de l’enquête, il n’y a eu ni blessés, ni dégâts, et la police n’a procédé à aucune interpellation.

Une source proche de l’enquête a indiqué que le calme était revenu vers 1 heure. (…)

Publié par des larbins de la maison Poulaga (Agence Faut Payer, 25 mai 2012)

Ce contenu a été publié dans Violences policières et idéologie sécuritaire, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [ACAB] La police travaille à Massy (2)

  1. A.D. dit :

    « Il n’y a pas eu d’affrontement durable », a-t-il précisé.
    C’est rare en ce moment les trucs pas durables, donc c’est cher, non je m’égare, revenons au noyau conceptuel : par exemple des affrontements si peu durables qu’ils n’ont pas duré du tout, on dira des affrontements si peu durables, dur peut-être, est-ce durable ?

Les commentaires sont fermés.