[Toulouse] Appel à résistance contre les expulsions

Venez-vous battre avec nous contre l’expulsion du Centre Social Autogéré et contre toutes les expulsions ! Le procès a lieu le 1er juin au tribunal administratif et l’expulsion peut avoir lieu sans délai après le verdict. Rafale d’actions du 23 mai jusqu’à l’abandon de la procédure ! Pour l’hébergement, contactez Thomas au 06 87 22 42 42.


APPEL À RÉSISTANCE CONTRE LES EXPULSIONS

Il y a plus d’un an, nous, CREA (Collectif pour la Réquisition, l’Entraide et l’Autogestion), avons réquisitionné le bâtiment d’État du 70 allée des Demoiselles à Toulouse. Plus de 40 personnes dont 7 familles qui vivaient dans la rue s’y sont installé-e-s. Les enfants sont scolarisé-e-s et les familles profitent d’espace et de temps pour reprendre leur vie en main. On essaie de s’en sortir collectivement, en autogestion, entre galériens.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1337974551.jpg

Des centaines de personnes utilisent aussi le lieu pour toutes sortes d’activités et de projets à travers le Centre Social Autogéré : menuiserie, jardinage, alphabétisation, soutien scolaire, boxe, soutien juridique, concerts, projections, atelier couture, organisations de rencontres, discussions, débats, cuisine et activités avec les enfants, zone de gratuité… Tout fonctionne sur l’entraide et la solidarité, sans subventions et sans en demander.

Nous reprennons les bâtiments construits par le peuple, appartenant au peuple et laissés vides par leurs propriétaires. Le capitalisme jette de plus en plus de gens à la rue et spécule sur les logements vides. Face à cette stratégie délibérée de création de la misère, nous réquisitionnons. L’État ne fait pas partie de la solution mais du problème.

Depuis septembre 2011, avec des membres du GPS (Groupement Pour la défense du travail Social) ainsi que des individu-e-s de tout horizon, nous avons lancé, la campagne « zéro gosse à la rue » devenue depuis « zéro personne à la rue ». Il s’agit de proposer à qui le désire de s’organiser pour réquisitionner des bâtiments vides et s’y loger, en portant des pratiques d’entraide et d’autogestion. Ces bâtiments accueillent plus de 120 personnes soit 40% de l’hébergement d’urgence de familles à Toulouse.

Seulement 4 des 10 bâtiments réquisitionnés ont survécu aux expulsions illégales de la préfecture. L’acharnement de cette préfecture serait-il lié à sa peur que nous nous réapproprions nos biens et nos droits, que nous ne soyons plus sous contrôle ? Tenterait-elle d’atteindre l’illusion de voir notre expérience humaine disparaître avant des mutations certaines ?

Ce 1er juin 2012, à 9h, nous serons nombreux-euses au tribunal administratif de Toulouse pour le procès du 70 allées des Demoiselles. Notre propriétaire, le ministère des affaires sociales, demande l’expulsion du bâtiment qu’il veut se réapproprier afin d’y créer, soit disant, un centre d’hébergement d’urgence pour sans domiciles fixes. Nous dénonçons la sinistre ironie de ce projet qui consiste à remettre 40 personnes, dont une quinzaine d’enfants, à la rue pour y “accueillir” des SDF laissés à la rue depuis des années. Et, cet “accueil” ne se fera bien sûr pas sur la base de l’autogestion. Non seulement l’État se désengage en baissant les budgets alloués au financement des hébergements d’urgence mais aujourd’hui il cherche aussi à détruire toute forme d’organisation collective et solidaire.

Si nous exigeons l’arrêt de ce procès, nous l’exigeons aussi pour toutes les expulsions, qu’elles soient par la force ou la ruse administrative.

Le CREA – Collectif pour la Réquisition l’Entraide et l’Autogestion, 24 mai 2012


Rejoignez-nous
Organisons-nous pour contre-attaquer !

Chaque jour au CREA – 14h : Actions / 17h-19h : Permanence / 19h : Assemblée

Marche contre toutes les expulsions – RDV Mercredi 30 mai à 14h au CREA

Rassemblement devant le tribunal administratif – RDV Vendredi 1er juin dès 8h00 Place Jeanne d’Arc puis devant le tribunal administratif (68 rue Raymond IV)

Tout pour Tou-te-s ! Pouvoir au Peuple !


À l’attention du Conseil Municipal de la Commune de Toulouse

Suite à la rencontre du jeudi 24 mai au sujet du procès concernant Centre Social Autogéré de Toulouse avec un des adjoints au maire, Monsieur Jean-Paul Makengo, nous demandons que le Conseil Municipal ajoute à l’ordre du jour un point relatif à la possibilité d’une intervention de la mairie en faveur de l’annulation de la procédure d’expulsion et de la pérennisation du Centre Social, et ce dès aujourd’hui.

En effet la situation est urgente et, sans une intervention rapide des décideurs concernés, quarante personnes, dont une dizaine d’enfants, retourneront à la rue dans une dizaine de jours, à la suite du procès engagé par la préfecture, mandatée par le propriétaire du bâtiment, à savoir le Ministère des Affaires Sociales.

Puisque ce procès aura lieu le 1er juin, dans une semaine, nous demandons à Monsieur Cohen qui, par le passé, a déjà reconnu que l’action du Centre Social Autogéré permet de lutter efficacement contre la misère sociale, d’intervenir dès aujourd’hui auprès de la préfecture et des ministères compétents (logement et affaires sociales) et ce en la qualité de député-maire de la municipalité de Toulouse.

Un rendez-vous a été fixé à 16H mais l’urgence de la situation ne nous permet pas d’attendre une réaction probable de la municipalité, ni quelques jours.

Rappelons que le bâtiment sera expulsé dans quelques jours sans intervention rapide du ministère concerné. Une intervention sans délai du Conseil Municipal sera décisive.

Nous demandons donc que M. COHEN ait appelé le Ministère avant 12H.

Ministère des affaires sociales : 01 40 56 60 00/ 01 70 91 93 40
Marisol Touraine (Ministre des affaires sociales) : 02 47 40 71 88
Ministère du logement : 01 42 75 80 00

Le CREA, 25 mai 2012

This entry was posted in Luttes du logement and tagged , , . Bookmark the permalink.