[Genève] « Les barricades n’ont que deux côtés »

Les locaux du PS et des Verts genevois pris pour cible par des inconnus

Les façades des partis ont été taguées durant la nuit de lundi à mardi. La piste de l’ultra-gauche est envisagée, ce qui fait craindre pour la bonne tenue du cortège du 1er mai.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336244449.jpg

La façade du parti des Verts, ce mardi 1er mai 2012.

« Les barricades n’ont que deux côtés. » La citation d’Elsa Triolet, égérie de l’ultra-gauche, a été taguée dans la nuit de lundi à mardi sur la devanture du parti des Verts genevois. En face, les locaux du Parti socialiste ont également été la cible de déprédations. Des bombes de peinture ont maculé vitres et façades.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336244646.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336244730.jpg

L’acte inquiète les locataires de la rue des Voisins, à quelques heures du défilé du 1er mai, où les partis de l’Alternative sont co-organisateurs. « Il est surprenant que l’attaque surviennent la vieille du défilé du 1er mai, avec pour contexte la nouvelle loi sur les manifestations », déclare Émilie Flamand, la présidente des Verts genevois. L’action, non revendiquée, est difficilement interprétable, même si le message semble provenir d’un groupe situé à « l’extrême-extrême gauche ». Une plainte va être déposée.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336244773.jpg

Qualifié par Romain de Sainte Marie « d’acte peu courageux et pas du tout constructif », le message interloque le président du PS. « Pourquoi s’attaquer aux partis qui se sont clairement opposés à cette nouvelle loi le jour du 1er mai ? » Ce texte, qui rend responsables les organisateurs des débordements, « prend en otage les citoyens, poursuit le politicien, sans s’attaquer aux fauteurs de troubles ».

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1336245352.png

Le cortège, qui débute ce mardi à 15h00 place des 22 Cantons, dispose d’un service d’ordre composé de membres des partis et syndicats participants. « Nous serons particulièrement attentifs, conclut Romain de Sainte Marie. Genève a pour tradition de défiler dans le calme le 1er mai. Nous espérons qu’il en sera de même cette année. »

Leur presse (Julien de Weck, TDG.ch, 1er mai 2012)

This entry was posted in Graffitis divers and tagged . Bookmark the permalink.