[Révolution tunisienne] Nouvelles de Gafsa et du Kef

Des tentatives de suicide devant le ministère de l’Emploi

Un groupe de personnes s’est rassemblé, aujourd’hui devant le siège du ministère de l’Emploi. Leur motif ? Ils étaient là après la délibération des résultats du concours de recrutement de Phosphate Gafsa : « Ça suffit avec l’indifférence. Nous avons besoin d’écoute. »

Jeunes et adultes, tous originaires de la ville de Gafsa se sont rassemblés, lundi devant le siège du ministère de l’Emploi en plein centre ville. Cette contestation a tourné au drame après que quatre contestataires ont tenté de se suicider. L’un d’entre eux est âgé de 38 ans et a été rapidement transporté à l’hôpital. Ce dernier, originaire d’Omm Laârayes et père de deux enfants en est, selon le porte parole des manifestants, à sa quatrième tentative de suicide. « Un autre, en grève de la faim depuis plusieurs jours était allongé sur le trottoir, il a 36 ans et nous tentons de le sauver. Le dernier a tenté de se pendre » nous a-t-il confié.

Interrogés, les manifestants sont étonnés de constater la réaction des responsables qu’ils qualifient d’irresponsable : « Le ministère doit prendre ses responsabilités pour sauver ces gens. Si les dirigeants ne réagissent pas pour mettre fin à cette catastrophe, nous allons les poursuivre en justice. Nous essayons encore de faire patienter les gens qui n’ont plus rien à perdre, mais une intervention de l’État est primordiale pour que les esprits se calment. Il faut qu’on nous écoute, nous sommes au bord de la rupture. »

Publié par des ennemis de la révolution (GlobalNet, 30 avril 2012)


La manifestation devant le ministère de l’emploi tourne au drame

Suite aux résultats du concours de recrutement pour Phosphate Gafsa, un groupe d’individus originaire de cette même région, est venu manifester devant le siège du ministère de l’emploi pour contester le manque de transparence de ces recrutements. Trois personnes observaient une grève de la faim et leur état de santé était critique ce matin du lundi 30 avril 2012.

Deux personnes ont tenté de se suicider, dont un père de famille de 38 ans qui en est à sa troisième tentative, elles ont été transportées à l’hôpital. Les manifestants dénoncent l’indifférence de ce gouvernement qui fait la sourde oreille.

Le conseiller auprès du ministre de la formation professionnelle et de l’emploi Hédi Triki s’est exprimé sur nos ondes pour clarifier les critères de recrutement du concours pour Phosphate Gafsa et a déclaré que l’un des manifestants a agressé l’un des fonctionnaires du ministère à l’arme blanche.

Publié par des ennemis de la révolution (MosaiqueFM.net, 30 avril 2012)


Grève générale à Gafsa suite à la découverte de 1300 certificats falsifés de blessés de la révolution

Plusieurs secteurs sociaux professionnels notamment  les commerces et la société régionale de transport publique de Gafsa ont décidé observer, ce lundi 30 avril 2012, une grève générale, ont annoncé des sources de TunisieNumerique.

Cette grève générale intervient après 4 nuits successives de troubles au cours desquels  des jeunes de la région harcelaient le poste de police du gouvernorat avec des cocktails Molotov alors que les forces de l’ordre répliquaient avec des gaz lacrymogènes, ont précisé ces sources.

Ces incidents ont conduit à l’arrestation de plus de 100 personnes dans le cadre de ces incidents.

Ces événements sont intervenus à la suite de la déclaration du ministre de la santé Abdellatif Mekki devant l’Assemblée constituante dans laquelle il a indiqué que 1300 certificats de soins octroyées à des blessés de la révolution sont falsifiées.

Ces documents auraient été délivrés par 3 médecins originaire de Gafsa et qui ont été arrêtés à Gorjani à Tunis.

En outre, comme on avait versé la première tranche de dédommagement aux blessés qui sont avérés être faux, ont leur a demandé de rembourser ces fonds versés.

C’est pour protester contre ces réclamations de remboursement que les jeunes se sont révoltés en s’en prenant aux forces de sécurité, indiquent ces sources.

Publié par des ennemis de la révolution (Tunisie Numérique, 30 avril 2012)


Tunisie : Des attaques aux cocktails Molotov à Gafsa pour la quatrième nuit consécutive

Pour la quatrième nuit consécutive le district de la garde nationale à Gafsa a été attaqué par un groupe de jeunes, rapporte radio Shems.fm. Les agents de l’ordre ont déclaré lundi 30 avril 2012 que les jeunes ont fait usage de cocktails Molotov en vue d’incendier le district.

Selon des sources sécuritaires, ces jeunes n’ont rien à voir avec les blessés de la Révolution « ce sont ceux dont les noms ont été retirés de la liste des blessés et martyrs puisqu’elle s’est avérée falsifiée ».

Selon les mêmes sources, plusieurs agents de l’ordre ont été blessés, et plusieurs assaillants arrêtés, parmi eux, figurent des personnes à antécédents judiciaires et d’autres recherchées.

Publié par des ennemis de la révolution (Tunisie Numérique, 30 avril 2012)


Arrestation d’un groupe de délinquants après une tentative d’incendier le siège du district de la sûreté nationale du Kef

Les forces de sécurité ont déjoué, dans la nuit de samedi à dimanche, une tentative d’incendier le siège du district de la sûreté nationale du Kef.

Un groupe de délinquants a tenté de mettre le feu au bâtiment pour libérer trois malfaiteurs arrêtés par une patrouille de police peu auparavant.

Le chef de la police judiciaire du Kef, a indiqué dans une déclaration  que les forces de police ont pu disperser les délinquants et arrêter une vingtaine d’entre eux dont certains étaient sous l’effet de la drogue.

L’interrogatoire des vingt délinquants arrêtés se poursuit actuellement pour identifier leurs complices et les traduire en justice, a-t-il ajouté.

Publié par des ennemis de la révolution (TAP, 30 avril 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites and tagged , , . Bookmark the permalink.