[Nique le pouvoir d’achat] Prise au tas, mode d’emploi

Béthoncourt. Carburant gratuit : 3000 litres volés après une effraction

Environ 3.000 litres de carburant ont été pompés samedi soir dans la station-service d’un supermarché par des automobilistes qui se sont servis gratuitement après une effraction sur une des machines.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334649673.jpg

Sur les pompes de la station DATS 24 hier matin, trois mots collés à la va-vite. La distribution gratuite est terminée !

Les constations faites lundi matin par les spécialistes de la maintenance de la station-service montrent « une effraction à l’intérieur » d’une des pompes d’où un plomb a été enlevé, permettant de se servir sans avoir à insérer sa carte de crédit, a précisé le commandant Manuel Boissière, chef de la compagnie de gendarmerie de Montbéliard. L’alerte a été donnée vers 22h par un riverain de la station-service située dans un supermarché de Béthoncourt, qui s’est étonné de voir une cinquantaine de voitures attendant de faire le plein. Une première patrouille de gendarmerie a dû appeler du renfort après avoir fait face à « une certaine hostilité » de la part des conducteurs. La plupart des automobilistes se sont dispersés à l’arrivée des renforts mais les gendarmes ont pu relever « un grand nombre » de plaques d’immatriculation, a expliqué le commandant Boissière, ajoutant que les propriétaires des véhicules seraient entendus ultérieurement. « Le fait de se servir gratuitement en carburant en sachant que la machine ne fonctionne pas est assimilé à un vol, et c’est aggravé par l’effraction sur la machine », a-t-il souligné. Une enquête est en cours et une plainte devait être déposée lundi après-midi au parquet de Montbéliard par la direction du supermarché.

Leur presse (LePays.fr, 16 avril 2012)


Bethoncourt. Pompe vandalisée : 3000 litres de gazole à l’œil

On sait aujourd’hui qu’un acte malveillant explique comment une pompe de la station-service attenante à la supérette Colruyt, à Bethoncourt, s’est mise à délivrer du gazole gratis samedi soir. Explications.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334650096.jpg

La gendarmerie recherche activement les automobilistes qui se sont servis gratis à la pompe du Colruyt de Bethoncourt.

Entre 19h30 et 22 heures, heure d’arrivée des gendarmes sur les lieux, samedi soir, ce sont pas moins de 3000 litres de gazole qui ont été tirés gratuitement d’une pompe de la station-service attenante au magasin Colruyt, situé dans la zone d’activité de la Prusse, à Bethoncourt (Le Pays d’hier).

Au prix de 1,419 € le litre, le préjudice s’élève donc à 4257 € ! Les militaires s’activaient, hier, à identifier les propriétaires des véhicules repérés sur place et qui doivent s’attendre à être poursuivis pour vol de carburant. Avec l’aide du gérant, dont ils ont recueilli la plainte, ils ont aussi pu repérer le mécanisme grâce auquel cette distribution gratis a été rendue possible. Car, aujourd’hui, il ne fait plus de doute que la pompe a été vandalisée et non pas sujette à un dysfonctionnement, comme on pouvait le croire initialement.

En démontant le capot, qui est verrouillé et qui, curieusement, n’a apparemment pas subi d’effraction, les enquêteurs ont remarqué qu’un plomb régissant le système de paiement par carte bancaire avait été cisaillé par une main malhonnête.

« On a aujourd’hui la certitude d’un geste malveillant. En revanche, il est impossible de savoir si l’auteur a agi en toute connaissance de cause ou par hasard », confiait, hier, le patron des gendarmes de la compagnie du pays de Montbéliard, le commandant Manuel Boissière. Ce modus operandi est « très rare » d’après l’officier de gendarmerie, qui confirme néanmoins que « les vols de carburant sont en pleine inflation », qu’il s’agisse de vols dans les réservoirs de camions, de machines agricoles ou du syphonage de voitures particulières.

L’or noir gratuit, sauf en cas de mirage, ce n’est pas pour demain…

Leur presse (José Gonzalvez, LePays.fr, 17 avril 2012)

This entry was posted in General and tagged . Bookmark the permalink.

1 Response to [Nique le pouvoir d’achat] Prise au tas, mode d’emploi

  1. Gaulois says:

    Et bien pour une fois, les  » Usagers pigeons  » auront profité de l’aubaine. Vu le prix des carburants, ce n’est que justice.
    Quand à les poursuivre pour vol, il faut voir. Si ces  » Clients  » savent se défendre, ils peuvent faire valoir qu’il n’y a pas vol car ils n’étaient pas censés savoir que la pompe était  » gratuite « . Après le plein, il était légitime de croire à un geste du magasin ( ! ) D’ailleurs, la ficelle du traficotage de la pompe sans trace d’effraction est un peu grosse non ? le gérant n’a sans doute pas voulu reconnaître un dysfonctionnement.
    Personnellement, je n’aurais pas hésité une seconde et j’aurais fait comme tout le monde. Aucun scrupule à avoir, quand on sait les scandales des compagnies pétrolières et les pratiques commerciales de la grande distribution.
    Gaulois.

Comments are closed.