[Révolution tunisienne / Om Larayes] À l’heure des résultats du concours de la CPG (3)

Tunisie : Affrontements à Om Laarayes après l’instauration du couvre-feu

Les affrontements ont repris, dimanche 15 avril  2012, entres des groupes de jeunes et des forces de l’ordre dans plusieurs quartiers de Om Laarayes à Gafsa.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334521562.jpg

Ces troubles interviennent à la suite de la proclamation, samedi 14 avril 2012, des résultats du concours des opérateurs de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG).

Ces affrontements ont éclaté notamment aux alentours de la laverie de la CPG,  auprès du siège de la garde frontière et à proximité de la gare.

Les forces de l’ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les groupes et riposter à leurs attaques qui font usage de pierres et de cocktails Molotov.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334521577.jpg

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334521634.jpg

Un couvre-feu a été décrété dans la délégation de Om Larayes, à partir de samedi, 14 avril 2012, de 19H00 à 05H00 du matin.

Cette décision intervient à la suite des actes de violence qui ont eu lieu samedi dans la région.

Publié par des ennemis de la révolution (Business News, 15 avril 2012)


Tunisie : affrontements chômeurs-police dans le bassin minier Om Larayes

La tension sociale était vive dimanche à Om Larayes, une ville du bassin minier tunisien (sud-ouest), où de nouveaux affrontements ont éclaté entre jeunes chômeurs et forces de l’ordre, a constaté un correspondant de l’AFP.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334526366.jpg

Dimanche en fin de matinée, les affrontements ont repris dans certains quartiers de la ville, les jeunes lançant des pierres, les policiers tirant des gaz lacrymogènes. Un couvre feu nocturne a été décrété samedi par les autorités dans la localité, où les premiers heurts avaient éclaté après la publication de listes de recrutements à la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG), principal employeur de la région. Quelque 3.000 chômeurs d’Om Larayes avaient postulé pour le concours, où 605 personnes ont été admises.

Dans cette région de mines de phosphates, le taux de chômage dépasse largement les 19% de la moyenne nationale et la CPG reste quasiment l’unique pourvoyeur d’emploi. Le week-end dernier, des incidents s’étaient produits à El Guettar, une autre localité du bassin minier, après la publication d’un premier train de résultats. Un poste de police avait été incendié. Au total, quelque 28.000 chômeurs ont postulé pour 4.000 recrutements effectués par le Groupe chimique tunisien (maison mère de la CPG) et sa filiale, qui ont étalé les résultats sur plusieurs semaines pour éviter les débordements.

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1334526430.jpg

D’importants renforts des forces de l’ordre ont été déployés depuis dix jours dans le bassin minier en vue de l’annonce des résultats. En novembre dernier, la publication des résultats d’un premier concours d’embauches avait entraîné des violences dans deux localités, dont Om Larayes, et des bâtiments de la CPG et des postes de police avaient été incendiés. La région minière, réputée frondeuse, a connu en 2008 plusieurs mois de soulèvement, considérés comme les prémices de la révolution de 2011.

Publié par des ennemis de la révolution (Le Temps d’Algérie, 15 avril 2012)

This entry was posted in L'insurrection tunisienne et ses suites and tagged , , . Bookmark the permalink.