Appel de Calais

À la fin de la semaine, la plupart des groupes No Border présents cet hiver à Calais vont partir. Jusqu’à présent, aucun nouveau groupe ne semble avoir prévu d’arriver après le 14 avril, sans compter ceux qui y passent ponctuellement.

Si vous avez prévu de venir dans les deux prochains mois, merci de le faire savoir le plus vite possible.

Il y a eu une présence assez constante de personnes au cours des derniers mois, et ont réalisé de bons projets. Dans le nouveau lieu, il est possible d’organiser des ateliers avec les communautés présentes. Cet hiver, la dynamique est venue de groupes affinitaires arrivant avec des plans et idées.

Nous sommes contentEs de transmettre les informations et de tenir au courant les gens sur quoi nous nous sommes concentréEs ces derniers temps. Nous avons communiqué de brèves mises à jour mais écrivez-nous si jamais vous avez des questions ?

Il va sûrement y avoir des gens qui vont passer ponctuellement comme d’habitude dans les prochaines semaines mais si des gens viennent pour une plus longue période, cela nous aidera à assurer un minimum la transition.

Si vous pensez venir, faites-le nous savoir par mail avec vos dates et en précisant le nombre de personnes. Si jamais vous avez besoin de matériels ou autres ressources, nous pouvons regarder ce que nous avons ici.

Mises à jour

Centre de rétention administratif

Nous avons entretenu des contacts réguliers avec la prison de Coquelles. Des visites aux personnes emprisonnées ont eu lieu chaque semaine ainsi que des manifestations bruyantes de solidarité. La semaine dernière, suite à une manifestation devant la prison, un Iranien a démarré une grève de la faim à l’intérieur et nous cherchons donc maintenant à le soutenir. Pour plus d’infos à ce sujet, n’hésitez pas à nous écrire. Nous avons créé un document avec les infos nécessaires pour rendre visites aux prisonnierEs et les soutenir à Calais.

Répression

Jeudi 29 mars (et le reste de la semaine) a été vécue une choquante et rapide escalade de harcèlement policier, d’arrestations et de brutalité à l’encontre des gens, avec ou sans papiers à Calais — loin de la « normale » et qui semble être un assaut prémédité contre la communauté des migrantEs et de leurs soutiens sur place. Les contrôles d’identités, les arrestations violentes et autres raids ont été ininterrompuEs. Depuis l’expulsion des bâtiments de l’université le mois dernier, les expulsions matinales ont été quasi-quotidiennes et les gens n’ont pas eu de lieux fixes plus de quelques semaines.

Avec la visite prévue de Sarkozy la semaine prochaine, les élections et les prochains Jeux olympiques de Londres, Calais se retrouve sous les projecteurs. Les gouvernements français et britanniques ont promis de joindre leurs efforts pour renforcer les frontières et nettoyer les rues.

Calais Migrant Solidarity

This entry was posted in Les révoltes des migrants and tagged , , . Bookmark the permalink.