[Australie] Manifestation de solidarité devant le centre de rétention de Villawood

À minuit, alors que 2011 se transformait en 2012, un groupe d’anarchistes a tenu une petite manifestation bruyante devant le centre de rétention pour immigré-e-s de Villawood, avec feux d’artifice, tambours, chants, slogans et une banderole sur laquelle était écrit « Plus d’otage aux mains de l’État – Feu aux prisons ». Les gens à l’intérieur nous ont entendu et ont répondu par des gestes en criant « Liberté » [Freedom]. Avoir pu communiquer avec des gens, au-delà de ces frontières, même si ce n’était qu’un geste modeste, c’était pour nous une belle manière de commencer cette nouvelle année.

Nous avons organisé cette petite manifestation pour montrer notre solidarité avec les gens enfermés, qui ont résisté à leur emprisonnement en défonçant leurs cages en 2011 de Christmas Island [autre centre de rétention australien] à Villawood. Une année de plus en Australie, où la ferveur nationaliste concernant la protection des frontières signifiait des centaines de morts, de nombreuses personnes expulsées et des milliers de personnes enfermées dans des centres de rétention.

Nous sommes aussi allé-e-s à Villawood avec l’idée de participer à la tradition mondiale des manifs du Jour de l’An contre les prisons, en solidarité avec quiconque résiste à l’intérieur et à l’extérieur de toutes les cages.

La passion pour la liberté est plus forte que leurs prisons.

Traduit de l’anglais (Indymedia-Australie), 1er janvier 2012.

This entry was posted in Beau comme une prison qui brûle, Les révoltes des migrants and tagged , . Bookmark the permalink.