Quand le château devient Mât Noir à Caen

Depuis une dizaine de jours, une vieille bâtisse du XIXe siècle de l’avenue de Creully à Caen, est occupée par des militants qui dénoncent la spéculation immobilière…

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1325205557.jpg

Les Caennais connaissaient bien le squat du Pavillon Noir sur la Rive droite, dont les résidents avaient été expulsés à l’été 2010. Il existe désormais le Mât Noir, installé dans le « château » de l’avenue de Creully datant du XIXe siècle, comme l’appellent certains riverains. Depuis le 17 décembre dernier, une dizaine de personnes y réside. En journée, ils sont près d’une trentaine à fréquenter les lieux.

Activités politiques

« Notre présence a pour but de dénoncer la spéculation immobilière, les logements vides et de sensibiliser l’opinion publique au sujet de la conservation du patrimoine », présente un membre du collectif en charge des activités politiques du Mât Noir. Jour après jour, les animations s’y succèdent : nettoyage des lieux, restauration de certaines salles, débats, exposition, concerts… « Lors de la dernière soirée, nous avions installé un bar à prix libre, pour avoir un peu d’argent pour faire tourner le squat. »

L’aventure pourrait cependant tourner court. Une ordonnance d’expulsion immédiate du squat a été ordonnée le vendredi 23 décembre par le tribunal de grande instance de Caen. La congrégation religieuse Notre-Dame-de-la-Fidélité, propriétaire de ce bâtiment vide depuis plusieurs années, avait porté plainte trois jours plus tôt via son association l’Arbalète.

Devant la bâtisse, un voisin s’interrogeait à l’occasion d’une après-midi « portes ouvertes » sur le devenir de cette vieille bâtisse bourgeoise : « Avec beaucoup d’habitants du quartier, nous sommes contre la disparition de ce bâtiment qui a échappé aux bombardements. » De leur côté, les sœurs désirent vendre au plus vite leur bien au collège Saint-Joseph qui souhaite toujours y faire construire un gymnase et revendre la partie inutilisée.

Leur presse (Tendance Ouest), 29 décembre 2011.

This entry was posted in Aménagement du territoire - Urbanisme, Luttes du logement and tagged , . Bookmark the permalink.